Un navire français attaqué au Nigeria, deux membres d'équipage enlevés

Posted by Jeune Afrique on Thursday, February 25, 2016 Under: Crimes




Deux membres d'équipage, de nationalités nigériane et russe, ont été enlevés mardi suite à l'attaque d'un navire pétrolier au large du Nigeria, a informé le groupe français par communiqué. Les dix autres membres d'équipage ont été libérés. Leur nationalité n'a pas été communiquée.


L’un des navires [du groupe Bourbon], le Bourbon Liberty 251 a été l’objet d’une attaque en mer au large du Nigéria dans la journée du 23 février 2016 » a indiqué le spécialiste français des services maritimes pour l’offshore pétrolier, par un communiqué publié mercredi.

« Deux membres de l’équipage, de nationalités nigériane et russe, sont considérés comme enlevés. Les dix autres membres d’équipage sont rentrés à bord du navire au port d’Onne, sains et saufs », précise le texte, sans donner plus de détail sur l’identité des victimes.

Des attaques récurrentes contre les employés du secteur pétrolier

Port Harcourt, situé sur le delta du Niger, dans le sud du Nigeria, est le centre névralgique de la production de pétrole dans le pays. Les risques qui y pèsent sur la sécurité des employés du secteur, étrangers comme locaux, existent depuis plusieurs années. 

En 2010, déjà, le groupe Bourbon aurait payé plus d’une centaine de milliers d’euros pour obtenir la libération de trois de ses employés Français, enlevés au Nigéria. Au mois d’avril 2015, un autre navire du groupe français, le Surfer 1440, avait également subi une attaque au large des côtes du Nigéria. Trois membres d’équipages avaient été enlevés, puis libérés un mois plus tard.

Bourbon a indiqué début février que son chiffre d’affaires annuel a atteint 1,437 milliard d’euros durant l’année 2015, soit une progression de +1,1 % à taux de change courants, stable par rapport aux résultats 2014.

In : Crimes 


Tags: afrique  nigeria  commerce maritime 
a
eXTReMe Tracker