Sept civils et onze agents des forces de l’ordre et trente-six assaillants ont été tués dans les affrontements entre terroristes et forces de l’ordre, ce lundi 7 mars 2016, dans la ville de Ben Guerdane, près de la frontière avec la Libye.

Nouveau bilan dans l’attaque terroriste qui a frappé la Tunisie, ce lundi 7 mars 2016. Sept civils et onze agents des forces de l’ordre ont été tués dans les affrontements entre terroristes et forces de l’ordre, dans la ville de Ben Guerdane, près de la frontière avec la Libye. En outre 36 assaillants ont été tués, 7 autres arrêtés lors de cette attaque qui aurait été revendiquée par l’Etat islamique.

Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur avait indiqué que « les unités sécuritaires et militaires ont pu tuer 35 terroristes et en arrêter sept après que les postes de la Garde nationale et de la police ainsi que la caserne militaire ont été visés par des attaques simultanées de la part de groupes terroristes armés à Ben Guerdane. On compte sept civils tués, six agents de la Garde nationale, deux agents de sécurité, 1 militaire ». Pour sa part, Abdelkrim Chafroud, un responsable de l’hôpital de Ben Guerdane, a indiqué qu’un enfant de 12 ans figure parmi les civils morts.

Sur le même sujet:

 → Tunisie: attaque islamiste fait au moins 53 morts

        21 jihadistes et 4 civils tués par l'armée tunisienne


Pour sa part, le ministère de la Défense a appelé les habitants à la prudence en leur demandant d’informer les autorités de toute présence suspecte. Le poste-frontière de Ras Jedir a été fermé pour une durée indéterminée. Les autorités tunisiennes ont annoncé un couvre-feu nocturne à Ben Guerdane à partir de ce lundi soir à 19 heures jusqu’à 5 heures du matin, précisant que toute personne qui ne le respecterait pas s’expose à des poursuites judiciaires.