L'Equateur secoué par un séisme de 7.8; 233 morts 1.500 bléssés

Posted by Reuters on Sunday, April 17, 2016 Under: Amérique Latine



MANTA, Equateur- Le bilan du plus important séisme subi par l'Equateur en plus de trente ans a atteint 233 morts dimanche et il pourrait encore s'alourdir, les services de secours continuant de fouiller les décombres à la recherche de survivants dans les zones les plus durement touchées.

La secousse d'une magnitude de 7,8 qui s'est produite samedi soir sur la côte du Pacifique a été ressentie dans la majeure partie du pays, provoquant des mouvements de panique dans la capitale, Quito, et l'effondrement de plusieurs bâtiments à Guayaquil, la plus grande ville du pays, ainsi qu'ailleurs dans l'Ouest.

Le président Rafael Correa, qui a interrompu un voyage officiel en Italie, a déclaré que le nombre des morts recensés avait atteint 233. "La priorité immédiate est de porter secours aux gens dans les décombres", a-t-il dit sur Twitter.

Plus de 1.500 personnes ont été blessées, ont précisé les autorités.

Les régions côtières proches de la zone du séisme ont été les plus touchées, à commencer par Pedernales, dans la province de Manabi.

"Il y a des gens pris au piège dans différents endroits et nous entamons les opérations de secours", a déclaré le vice-président, Jorge Glas, avant de quitter la capitale pour se rendre dans la région.

L'état d'urgence a été proclamé dans six provinces du pays, qui compte 16 millions d'habitants.

Quelque 13.500 membres des forces de sécurité ont été mobilisés pour assurer le maintien de l'ordre et 600 millions de dollars (531 millions d'euros) fournis par les bailleurs de fonds internationaux du pays ont été mobilisés pour faire face aux besoins urgents, a précisé le gouvernement.

Le Venezuela et le Mexique ont envoyé du personnel et de l'aide matérielle.

Jorge Glas a déclaré que le séisme de samedi était le plus grave qui ait touché l'Equateur depuis 1979. Cette année-là, une forte secousse avait fait 600 morts et 20.000 blessés.

135 RÉPLIQUES

Le gouvernement a recommandé à la population de s'éloigner du littoral par crainte de vagues déferlantes, mais l'alerte au tsunami a toutefois été levée.

L'épicentre de la secousse a été localisé près des côtes, dans l'océan Pacifique, à une profondeur de 20 km. Les autorités ont précisé que 135 répliques avaient été enregistrées dans la région de Pedernales.

"Certains villages sont entièrement dévastés", a déclaré à la radio Gabriel Alcivar, le maire de Pedernales. "Ce qui s'est passé ici, à Pedernales, est catastrophique".

A Guayaquil, ville la plus peuplée du pays et point de départ fréquent des touristes étrangers se rendant sur l'archipel des Galapagos, certaines rues étaient jonchées de décombres et un toit s'est effondré sur une voiture.

D'autres images circulant sur internet montrent une tour détruite à l'aéroport de Manta et des fissures sur les murs de centres commerciaux à Quito.

Certains quartiers de la capitale ont été privés d'électricité et de téléphone pendant plusieurs heures mais la municipalité a déclaré que tout était revenu à la normale et qu'aucune victime n'avait été signalée dans la ville.

La production de pétrole n'a pas été affectée par le séisme, mais la principale raffinerie du pays, à Esmeraldas, près de l'épicentre, a été mise à l'arrêt par précaution. L'Equateur est membre de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole).

Le Pacifique est bordé de failles sismiques et, de l'autre côté de cet océan, le Japon a été frappé jeudi puis dans la nuit de vendredi à samedi par deux tremblements de terre qui ont fait une quarantaine de morts au total, sur l'île méridionale de Kyushu.

(Avec Cristina Munoz à Quito et Yuri Garcia à Guayaquil, Bertrand Boucey, Eric Faye et Marc Angrand pour le service français)

In : Amérique Latine 



a
eXTReMe Tracker