Une dizaine de policiers ont été pris pour cible par des snipers lors d’une manifestation contre les violences policières à Dallas, aux Etats-Unis. Cinq agents sont morts, sept autres sont blessés.

Dramatique fusillade dans la nuit de jeudi à vendredi aux Etats-Unis. Lors d'un rassemblement contre les violences policières organisé à Dallas (Texas), des snipers ont pris pour cible une dizaine de policiers présents pour assurer la sécurité de la manifestation. Le bilan est lourd et risque encore d'évoluer : 5 policiers ont été tués, sept autres ont été blessés. Selon le chef de la police de Dallas, David Brown, les policiers ont été touchés par un ou deux tireurs positionnés en hauteur.

Trois hommes en garde à vue 

La situation est encore très floue mais selon plusieurs médias américains, trois suspects sont actuellement en garde à vue et les forces de l'ordre seraient en train de négocier avec un autre homme retranché dans un parking, qui affirme avoir posé des bombes dans la ville. L'un des hommes arrêtés, dont la photo a été diffusée sur les réseaux sociaux, s'est livré à la police mais ne serait pas impliqué dans la fusillade selon les premiers éléments de l’enquête.

Par ailleurs, des démineurs seraient en train d’intervenir sur un paquet piégé découvert dans la ville.

Deux bavures policières présumées en une semaine

Le rassemblement était organisé alors que deux afro-américains ont été abattus lors de bavures présumées commises par des policiers blancs cette semaine aux Etats-Unis, l'un à Baton Rouge, en Louisiane, l'autre à Minneapolis, dans le Minnesota.

Réagissant à ces deux morts ce jeudi, Barack Obama avait déclaré : “Tous les Américains devraient être troublés par ces fusillades, parce que ce ne sont pas des incidents isolés”.  Elles “sont symptomatiques d'un ensemble plus large de disparités raciales qui existent dans notre système judiciaire”, a ajouté le président américain.