Dans un nouveau message audio diffusé samedi soir, l'organisation terroriste a appelé à de nouvelles attaques, contre les Etats-Unis et l'Europe, à partir de début juin.

Le nouveau message de l'organisation Etat islamique était très attendu par les spécialistes. Samedi soir, son porte-parole, Abou Mohammed Al-Adnani, a appelé à commettre de nouvelles attaques en Occident durant le mois du ramadan, qui devrait débuter au début du mois prochain. C'est la première fois qu'il s'exprime en sept mois. Objectif implicite, remonter le moral de ses partisans.  

Dans le détail, cet enregistrement audio dure une trentaine de minutes, et appelle, de manière explicite, à commettre des attaques contre des civils, rapporte Wassim Nasr, journaliste à France 24.  

On ne se bat pas pour les villes ni pour les terres...notre Coran nous demande de combattre le monde entier", ajoute le porte-parole. Daech soutient également que le djihadiste dit, Omar le Tchétchène, l'un des chefs militaires de l'organisation, n'est pas mort. 

Le Pentagone a pourtant confirmé sa mort en Syrie, en mars dernier. A titre indicatif, cet enregistrement ne fait strictement aucune mention, ni ne revendique, le crash de l'avion EgyptAir.  

L'EI connaît des difficultés pour conserver son territoire

Ce message intervient au lendemain d'un largage de tracts sur Raqa, la capitale autoproclamée de l'EI, de la coalition antidjihadistes commandée par les Etats-Unis demandant pour la première fois aux habitants de la ville de quitter les lieux. Les villes de Mossoul, en Irak, Syrte, en Libye, et de Raqa, dans le nord de la Syrie, sont trois bastions de l'EI. Mais depuis plusieurs semaines l'organisation perd du terrain dans son fief originel au Moyen-Orient. 

"Il semble que l'EI semble plus clairement reconnaître ses difficultés à conserver un territoire" tout en mettant l'emphase sur "l'idée de poursuivre (le combat) malgré des pertes", a souligné l'expert des réseaux djihadistes Aymenn al-Tamimi, commentant cette nouvelle bande sonore de l'EI qui a proclamé un "califat" sur des pans entiers de l'Irak et de la Syrie et cherche à accroître son influence à l'étranger.