Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo sera jugée pour crime contre l’humanité

Posted by AFP on Friday, March 18, 2016 Under: Afrique



Un an après sa condamnation à vingt ans de réclusion, Simone Gbagbo sera de retour devant la Cour d'Assises d'Abidjan. La Cour suprême a en effet rejeté jeudi soir le pourvoi en cassation introduit par la défense de l'ancienne première dame.


Une décision que conteste la défense de Simone Gbagbo, qui dénonce « les conditions lapidaires » d’examen de son pourvoi. « Nous allons saisir la Cour de Justice de la Cedeao contre la décision de la Cour suprême », explique Maître Ange Rodrigue Dadje, l’un des avocats de la défense contacté par Jeune Afrique.

De retour aux Assises

Simone Gbagbo devrait cette fois être jugée pour « crime contre l’humanité ». « Le parquet général nous a informé que le procès devrait avoir lieu le 25 avril », souligne un autre avocat de la défense, Me Mathurin Dirabou.

Face à ce nouveau chef d’accusation, l’ancienne dame de fer encourt l’emprisonnement à vie, selon le code pénal ivoirien. En mars, elle avait déjà été condamnée par la Cour d’Assises d’Abidjan à vingt ans de réclusion pour « attentat à l’autorité de l’État, participation à un mouvement insurrectionnel et trouble à l’ordre public ».

« Justice opérationnelle »

La Cour pénale internationale (CPI), qui juge son mari Laurent Gbagbo, réclamait son transfert à La Haye. Alassane Ouattara y avait opposé une fin de non-recevoir : en février, il avait annoncé qu’il ne transférerait plus aucun Ivoirien à la CPI, estimant que le pays était doté d’une « justice opérationnelle ».

Ce que contestent fermement les partisans de l’ancien couple présidentiel, qui dénoncent une « justice des vainqueurs ».

Simone Ggagbo « ne se laissera pas abattre »

« C’est tout sauf de la justice », réagit ainsi Bernard Houdin, l’ancien conseiller franco-ivoirien de Laurent Gbagbo. « Tout cela va à l’encontre de l’intérêt général et de la réconciliation nationale prônée par le pouvoir », renchérit ce proche de l’ancien couple présidentiel.

Avant d’ajouter : « Madame Gbagbo prend sur elle et reste confiante dans l’évolution des choses. C’est une femme de caractère, elle ne se laissera pas abattre ».

In : Afrique 



a
eXTReMe Tracker