Amar Bendjama, ambassadeur d'Algérie en France, quitte ses fonctions à la fin de la semaine, a-t-on appris ce mardi. Le nom de son successeur n'a pas encore été divulgué.

Le diplomate algérien se savait sur le départ depuis déjà une quinzaine de jours. Selon nos informations, lundi 5 décembre, Amar Bendjama a réuni ses collaborateurs pour leur annoncer qu’il quitterait poste à la fin de la semaine.

Le ministère algérien des Affaires étrangères n’a pas communiqué sur cette fin de fonction.

Le départ de l’ambassadeur de la plus importante représentation diplomatique algérienne à l’étranger semble être le résultat d’une sanction, dans la mesure où le nom de son successeur n’est pas encore connu.

Proche du Premier ministre algérien

La nouvelle est cependant surprenante, car Amar Bendjama, 65 ans, est réputé pour être proche du Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, et du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra.

Nommé ambassadeur d’Algérie à Paris en août 2013, cet ancien haut cadre du ministère algérien des Affaires étrangères avait été précédemment ambassadeur à Addis-Abeba, Londres, Tokyo ainsi qu’en Belgique.