Histoire d'Haïti

La découverte d'Haïti et de ses habitants

December 8, 2016



L'histoire enregistrée d'Haïti a commencé le 5 Décembre 1492, lorsque le navigateur italien Christophe Colomb a découvert une île sur ce qu'on appelle aujourd'hui la mer des Caraïbes. La découverte de l'île était accidentelle; Santa Maria, le vaisseau amiral, avait coulé au Môle Saint-Nicolas, une ville située sur la côte nord d'Haïti aujourd'hui. Il la réclama pour la Couronne espagnole et l'a nomma "La Isla Spañola". Il a été peuplée par un groupe de personnes qui s'appellaient Taino et / ou Arawak. signifiant «Les Nobles" dans leur langue.


 Ils étaient plus de 3 millions. Ils avaient aussi un nom pour leur terre; ils l'appelaient Ayiti. (Terre de haute montagne). Ils ont également appelé dans certaines régions, Quisqueya (Mère de toutes les îles) et Bohío qui signifiait (Les villages riches). Les Arawaks avaient déjà une société très bien structuré répartis entre 5 caciques ou Royaumes. Higuey, Xaragua, MAGUANA, Maguá et Marién.

Xaragua, la partie sud-ouest de l'île était le résultat d'une émergence de deux petits caciques. Zui et Yaquimo; elle est devenue la plus grande partie de l'île. Chaque caciquat avait un Cacique comme leur chef. En fait,  c'était l'un des caciques, Guacanagari, qui a aidé Christophe Colomb à construire la première colonie dans le Nouveau Monde; ce dernier a été nommé La Navidad, Noël, parce qu'elle a été fondée le jour de Noël. 

Christopher a ensuite noté dans son journal.
«J'ai commandé une tour et forteresse pour être construit et, une grande cave, pas parce que je crois qu'il n'y a aucune nécessité sur les comptes des indigènes"; poursuit-il. "Je suis certain que les gens que j'ai avec moi pouvaient subjuguer tous cette île ... comme la plupart de la population sont nus et sans armes et très lâche". Mais, Bartolomé de las Casas-, un prêtre qui a voyagé avec Christophe Colomb, plus tard décrit les gens de Spañola ainsi dans son livre. 


«Je l'ai déclaré et démontré ouvertement et conclu, à partir du chapitre 22 jusqu'à la fin de l'ensemble de ce livre, que ces gens sont des êtres humains, dans la mesure du possible par la façon naturelle et humaine et sans la lumière de la foi avaient leurs lieux de républiques, des places publiques et des villes les plus abondantes et bien prévu, et ne manquent de rien pour vivre politiquement et socialement, et d'atteindre et de jouir du bonheur civile ... et ils égalaient nombreuses nations de ce monde qui sont reconnus et considérés civilisée, et ils ont surpassé de nombreux d'autres, et à aucune étaient-ils inférieurs Parmi ceux qu'ils ont égalé étaient les Grecs et les Romains, et ils les ont surpassés par de nombreuses bonnes et meilleures coutumes. Ils ont dépassé aussi les anglais et les français et certaines des personnes de notre propre Espagne;.. et ils étaient incomparablement supérieur à d'innombrables autres, en ayant de bonnes coutumes et manquant de nombreuses méchantes"


Les indigènes Taino / Arawak étaient principalement des paysans, des poètes, danseurs et musiciens. Ils ont appelé leurs musiciens Areytos et ils ont été connus pour avoir des festivals réguliers.

Jamais auparavant les Tainos on vu des navires aussi grands comme c'eux des espagnols, ou des d'animaux tels que chevaux et  chiens; les Espagnols les ont aussi impressionnés avec leurs armes très puissantes. Beaucoup plus efficace que les Tainos auront jamais. Ils étaient tellement impressionnés, qu'ils considéraient les Espagnols comes des amis puissants envoyés par les dieux pour les aider à lutter contre l'invasion des voisins d'autres îles des Caraïbes qui étaient des guerriers. 

Les Taino et offraient aux espagnols le plus precieux de ce qu'ils avaient; les cultures, les perroquets, de l'artisanat et le plus important, de l'or.

Le même or qui allait plus tard être la cause de leur génocide complète.

 

François C. Antoine Simon

December 8, 2016
François C. Antoine Simon est né dans la petite ville de Savane dans les Cayes, le 10 Octobre 1843, rien n'est écrit à propos de son enfance, mais comme un jeune homme, il rejoint la police municipale, enrola ensuite dans l'Armée nationale d'Haïti comme un officier, avant d'être promu en tant que commandant des troupes du Ministère du Sud en 1883.

Peu après, il a continué à travailler comme aide-de-camp du Président Tirésias Simon Sam qui le promouvoit au grade de colonel, puis g...

Continue reading...
 

Jean Bertrand Aristide

December 8, 2016



Jean Bertrand Aristide est né le 15 Juillet 1953 dans la ville de Port-Salut; une ville côtière pittoresque dans le département du Sud d'Haïti. Avec sa mère, il a déménagé à Port-au-Prince à l'âge de seulement 3 mois, après la mort de son père. Comme un jeune garçon, Aristide a assisté à une école catholique dans la ville de Cap-Haïtien, dirigé par des prêtres de l'ordre salésien. Après le lycée, il est allé au Collège Notre-Dame, où il serait diplôme avec  honneur...

Continue reading...
 

La Cérémonie du Bois Caiman

December 8, 2016
Bois Caiman, slave revolt

Dans la nuit du 14 août 1791, les esclaves de Saint Domingue, aujourd'hui Haïti, se réunirent sous la direction d'un prêtre Hougan ou Vodou de la Jamaïque, nommé Dutty Bookman pour l'organisation d'une réunion secrète dans le but de lancer une révolution et mettre fin à l'esclavage dans la colonie française. Bookman a été vendu par son maître britannique à un marchand français parce qu'il était capable d'apprendre lui-même à lire et à écrire, et aussi parce qu'il a été ...

Continue reading...
 

Biographie de Jean Jacques Dessalines

December 8, 2016
Jean Jacques Dessalines


Jean Jacques Dessalines est né dans une plantation de canne à sucre de la Grande Rivière du Nord de parents africains asservis dont le pays de naissance est encore inconnu. Les seuls premiers membres de famille retenue par l'histoire, est sa tante qu'il appela affectueusement Mantou et deux frères: Louis et Joseph Duclos qui adopteront plus tard le nom de Dessalines, après l'indépendance d'Haïti. Jean Jacques Dessalines, tout comme le reste des enfants nés de deux parents esclaves à ...

Continue reading...
 
eXTReMe Tracker