Alors que l'Espagne a commencé à montrer un désintérêt à Hispaniola, quelques boucaniers français ont établi un règlement sur l'île de la Tortue, au large de la côte nord d'Haïti. Après seulement quelques mois, de nombreux pirates anglais et hollandais ont suivi et, ensemble, ils forment un territoire sans loi, piratant les navires espagnols et la chasse des bêtes sauvages qui sont devenues abondantes depuis leur introduction à l'île par Christophe Colomb.

 En 1663, la colonie française s'étendu à la côte ouest de l'île et, Léogâne, ancienne ville espagnole nommée Yaguana à l'époque, a été revendiquée pour la France.

En 1664, les Français ont établi une société à charte: Compagnie des Indes Occidentales. En moins de 6 mois, la société a considérablement augmenté; 45 navires ont été équipés et ils ont acquis le privilège commerciale exclusive en seigneurie et de l'Acadie du Canada, les Antilles, Cayenne et, une grande partie de l'Amérique du Sud; de l'Amazonie au Brésil pour l'Orénoque au Venezuela. Quand la France réalisa la croissance continue de la société, et les avantages qu'il pourrait obtenir dans le commerce à partir de la petite île d'Hispaniola en raison de sa position "géographique, il revendiqua officiellement le contrôle de la partie ouest, et choisi Port-de-Paix comme capitale.


Après de nombreuses bataille infructueuse pour reprendre le contrôle de la partie occidentale d'Hispaniola, le 20 Septembre 1697, l'Espagne a officiellement cédé le tiers occidental de l'île à la France en signant le traité de Ryswick. France nomme sa part Saint-Domingue; la règle ininterrompue de France en Haïti commence.


Avec l'encouragement du roi de France, Louis XIV, la culture du tabac, indigo, coton, le café et le cacao a commencé sur la plaine fertile du nord, la plus fertile dans toute l'île d'Hispaniola et des esclaves ont été importés d'Afrique pour travailler les champs.