Colonial navy of France


Le commerce de Saint Domingue réglementé de façon rigide a été connu sous le nom exclusif; une politique dont le seul but était de garantir que les richesses de Saint Domingue bénéficieraient France exclusivement.

Quels que soient les produits manufacturés, les colons avaient besoin ils étaient obligés d'acheter de la France. Ils pourraient vendre leurs produits uniquement en France. Les marchandises ne devraient être transportées que dans des navires français tenus par des marins ou des capitaines français. Le colon n'a pas été autorisée à raffiner du sucre ou du cacao qui devait être exporté vers la France sous une forme brute à être raffiné dans les usines françaises.

 L'industrie textile dans son ensemble en France a été basée sur le coton importé de Saint Domingue. La métropole n'envoyaitpas tous les biens que le colon voulait, et chargeait presque deux fois autant qu'ils étaient habitués à payer. Ce décret a conduit à un boom économique des villes françaises de Nantes, Bordeaux, Marseille, Normandie et Dieppe.

Comme la prospérité de Saint-Domingue a grandi, les colons ont trouvé les restrictions de plus en plus intolérable. Dépendance politique envers la mère-patrie,  maintenant retardait la croissance économique de Saint Domingue. Les planteurs blancs alors ont commencé une lutte pour l'indépendance de la France. Tout blanc Saint-Domingue cependant, pro-indépendance et anti, ont été unis sur le maintien de l'esclavage.