Image result for jocelerme privert

Alors que l'arrestation et la déportation vers les États-Unis, du sénateur élu Guy Philippe, continuent d'occuper le débat public et suscitent de nombreuses réactions, nous avons décidé de jeter un regard sur d'autres haïtiens de haut rang qui, sont toujours ou à un moment donné, ont été inclus dans une sorte de listes quelconque des États-Unis ou d'autres pays pour divers crimes; tels que le trafic de drogue ou le blanchiment d'argent; les mêmes accusations pour lesquels Guy Philippe a été arrêté et extradé vers les États-Unis.

Dans notre quête de trouver des responsables haïtiens sur une telle liste possible, nous avons été surpris de trouver le nom du président intérimaire actuel, Jocelerme Privert, alors ancien ministre de l'intérieur sous le gouvernement Jean Bertrand Aristide qui était en prison pour son allègue participation au massacre la Syrie à Saint Marc. 

Les échanges de courriers électronique entre l'ambassadeur des Etats-Unis en Haïti en 2004 James B. Foley et le Département d'Etat des États-Unis, mis à disposition par Wikileaks en 2008, ont montré comment Jocelerme Privert était inclus en 4ème position dans une liste de sept membres du gouvernement d'Aristide ou associés de l'ancien Président qui ont été arrêtés pour des accusations de stupéfiants aux États-Unis ou étaient encore en cours d'enquête pour des poursuites éventuelles aux États-Unis ou en Haïti.



<<Une longue liste de trafiquants de drogue connectés à Aristide
-------------------
 
2. (U) Comme reftel signalé il y a plus d'un an, le régime d'Aristide a été bouré de hauts fonctionnaires et loyalistes d'Aristide impliqués dans le trafic de drogue. Bien qu'Aristide était publiquement contre le commerce de la drogue, il a toléré un degré extraordinaire de criminalité liée à la drogue dans son cercle, le gouvernement et la police nationale. Le meilleur qu'on pourrait dire d'Aristide c'est qu'il ne pouvait pas être ignorant de leurs activités. Près de 14 mois après son(Aristide) départ, sept initiés et officiers de police de Lavalas croupissent 
dans les prisons de Miami, dans l'attente d'un procès ou d'un jugement pour
trafic de drogue majeur pendant les années d'Aristide. Comme un
Suite à reftel, nous vous présentons la galerie des voyous suivants:
 
- Evintz BRILLANT: Brillant était le «czar anti-drogue» pour
Aristide, nommé en décembre 2001 par l'ancien Directeur général de la PNH
 Lesly Lucien (voir ci-dessous) à la tête BLTS, l'unité anti-drogue de la PNH. 

Il aurait a
ctivement impliqués dans la protection des envois de drogues. Brillant était arrêté en mai 2004 sur les accusations de stupéfiants américaines émanant du District sud de la Floride, et est programmée pour un jugement en
Avril 2005.
 
- Flourel CELESTIN: Celestin était un politicien de Fanmi Lavalas
Et président du Sénat jusqu'à ce que le Parlement cesse de fonctionner
En janvier 2004. Il était lié à plusieurs enquêteurs et était le prétendu propriétaire de 58 kilos de Cocaïne saisie par la police nationale haïtienne en juin 2002. Il reste en prison aux États-Unis en attendant son procès.
 
- Oriel JEAN: Jean était le conseiller le plus proche du président Aristide en matière de sécurité, le responsable non officiel de la PNH et
Chef de l'Unité de sécurité présidentielle (PSU). Souvent, il a communiqué des ordres au Président et distribué de l'argent aux gangs armés et partisans politiques. Les rapports de presse ont suggéré que des millions de dollars en chèques inexpliqués ont été fait à Jean à partir d'un compte présidentiel pendant l'administration d'Aristide. Jean reste dans une prison de Miami en attente de jugement.
 
- Jacques KETANT: Ketant était l'un des plus grands trafiquants de cocaïne haïtiens  au moment de son arrestation et de son expulsion aux États-Unis en 2003. Il a régulièrement reçu de l'aide d'autres personnes liées à au gouvernement d'Aristide qui ont également été arrêtés récemment, dont Romaine Lestin, Stephanie Ambroise (directrice d'aéroport pour American
Airlines), et Jean Nesly Lucien. Ketant plaide coupable en 2004 et a été condamné à 27 ans de prison.
 
- Romaine LESTIN: Lestin était un partisan du Parti Lavalas et un policier corrompus et soupçonné d'être impliqués dans le trafic de drogue, la contrebande illégale de migrants et l'extorsion. Il occupait illégalement des postes concurrents commissaire pour Tabarre, le Commissaire de l'aéroport et
Commandant de l'unité SWAT de la PNH, et a prétendument forcé les employés de l'aéroport à participer à des activités criminelles.
Lestin avait été précédemment renvoyé du gouvernement de Preval
pour le trafic de drogue, mais a été réintégré par le Président Aristide
comme commissaire. Lui aussi attend son procès.
 
- Jean Nesly LUCIEN: Lucien est l'ancien directeur général
De la Police nationale d'Haïti (c'est-à-dire le chef de police) sous
Aristide qui a été arrêté pendant son voyage aux États-Unis pour le trafic de cocaïne. Auparavant, il avait servi de chauffeur d'Aristide. Lucien a plaidé coupable pour le blanchiment d'argent en avril 2005 et, selon les rapports de presse, coopéreront avec les autorités.
 
- Rudy THERASSAN: Therassan est un ancien policier nationale,
Commandant de l'unité SWAT, arrêté en mai 2004 à Miami par le DEA dans le cadre de la même conspiration que Lucien et Brillant. Il a plaider coupable le 20 avril 2005 à l'importation de 22 livres de cocaïne aux États-Unis ainsi qu'un compte de blanchiment d'argent.
 
3. (U) Outre les personnes déjà arrêtées en vertu de la législation américaine
plusieurs associés de Lavalas sont sous Enquête de l'Unité de renseignements financiers d'Haïti(FIU). Le gouvernement a annoncé en mars 2005 que plus de
9 milliards de Gourdes haïtiens et 110 millions de dollars ont été détournés du trésor public au cours des trois dernières années du gouvernement d'Aristide. La CRF prétend qu'elle est proche À la libération des inculpations pour ces allégations.
 
Certains arrêtés en Haïti
----------------------
 
4. (SBU) Nous notons également que certains fonctionnaires
Identifiés dans reftel comme étant liés au trafic de drogue
Et / ou la violence politique parrainée par le gouvernement sous Aristide
sont arrêtés en Haïti. Anthony Nazaire, le chef de la cortege de palais sous Aristide qui a fourni des véhicules des Gardes du Palais de sécurité pour les envois de stupéfiants, a été arrêté en 2004, soupçonné d'implication dans la décision d'attaque contre une université par des partisans pro-Aristide le 5 décembre 2004. Son cas est en attente de jugement. 

L'ancien ministre de l'Intérieur d'Aristide, Jocelerme Privert, est actuellement emprisonné sous la participation à une série de meurtres contre les ennemis d'Aristide et  des civils qui ont eu lieu à Saint Marc en février 2004.
Les États-Unis a révoqué son visa de non-immigrant en automne 2003
en raison de ses liens de narcotrafic, et il a également été soupçonné
dans la participation des escadrons de la mort du gouvernement d'Aristide, ainsi que la vente de passeports haïtiens au Moyen-Orient. Dans un
Catégorie séparée, enfin, est l'ancien Prime d'Aristide Le ministre Yvon Neptune, qui est actuellement emprisonné pour connexion aux événements de Saint Marc. Il a cependant joué un rôle clé en aidant les autorités des États-Unis dans la capture des trafiquants de drogue Ketant et Eliobert Jasme - le
dernier a un risque pour lui-même, étant donné les liens d'Eliobert avec
police...>>

Lisez la liste sur le site de Wikileaks en anglais. 
https://wikileaks.org/plusd/cables/05PORTAUPRINCE1221_a.html