Venezuela prend la place d'Haïti comme le plus pauvre des Amériques

Posted by hougansydney.com on Saturday, February 18, 2017 Under: Economie
Image result for venezuela flag map

Plongé dans le chaos politique, les crimes violents à un haut de tous les temps, institutionnellement naufragé et la séparation des pouvoirs inexistants, le riche en ressources naturelles, Venezuela continue sa chute libre dans un puits sans fond alors qu'il est devenu l'un des pays les plus pauvres du monde, derrière même Haïti qui jusqu'à l'année dernière était 
à la tête de la liste pour les Amériques.

Le dernier rapport de l'Enquête nationale sur les conditions de vie a révélé que 82% des ménages vénézuéliens vivent dans une situation décadente qui borde la pauvreté extrême.

L'enquête réalisée en 2016 prévoyait que 6 500 familles, 52% vivent dans des ménages en situation d'extrême pauvreté et 18% n'appartiennent pas à cette catégorie, mais peuvent descendre en dessous de cette limite. En comparant les données avec celles de 2014, on a constaté que 48% des ménages étaient dans la pauvreté, 51% des ménages n'étaient pas pauvres, 24.8% étaient pauvres et 23% pauvres.


Le choc du déclin du Venezuela qui en 2001 était le plus riche en Amérique du Sud, met en lumière la crise économique et politique qui touche la république bolivarienne. L'économie a reculé de 18,6% l'année dernière, selon une estimation de la banque centrale.

L'accès au panier de base est la ligne de démarcation entre la pauvreté modérée et la pauvreté extrême, celle qui n'a pas accès tombe dans la dernière catégorie. Beaucoup de ces personnes ne mange presque rien et perdent du poids considérablement, une moyenne de huit kilos et demi ou jusqu'à neuf. Une tendance qui va bientôt quitter le Venezuela avec un nombre sans précédent de cas de malnutrition.

La réponse de Maduro a été de s'accrocher plus fermement au pouvoir. La commission électorale, contrôlée par le régime, a bloqué un référendum pour le rappeler de son poste. La Cour suprême, dirigée par des loyalistes du gouvernement, a bloqué presque tout ce que l'Assemblée nationale a essayé de faire. Le 15 janvier, Maduro a prononcé son discours annuel sur l'état de la nation non pas devant l'assemblée législative, comme l'exige la Constitution, mais devant la cour.

On ne sait pas encore ce que ce nouveau statut économique du Venezuela signifiera pour Haïti, qui s'appuie fortement sur le pétrole vénézuélien non seulement pour approvisionner la majeure partie de sa demande d'énergie, mais aussi pour financer le programme du gouvernement en raison du paiement différé Haïti bénéficie de l'accord Petrocaribe avec la république Bolivarienne.

In : Economie 



   A LIRE AUSSI 

a
eXTReMe Tracker