Une députée de New York Rodneyse Bichotte, observe une grève de faim pour dénoncer la denationalisations des Dominicains d'origine haïtiennes

Posted by InfoHaiti on Thursday, May 7, 2015 Under: Justice
image


La représentante du 42ème District à la Chambre des Représentants de l’Etat de New York Rodneyse Bichotte (d’origine haïtienne) a dénoncé et condamné hier, lors d’une conférence de presse au siège du parlement à Albany, l’injustice et la dénationalisation de centaines de milliers de dominicains nés République Dominicaine suite à l’arrêt 168-13 adopté par la Cour Constitutionnelle de ce pays le 23 Septembre 2013.

“ Aujourd’hui,  officiels élus,  militants de droits de l’homme, nous demandons à la Chambre des Représentants de voter en urgence en faveur  du “projet de Résolution K376”  qui supporte le respect des droits civils et humains dans l’un de nos pays voisins, la République Dominicaine”  a lancé la députée Bichotte entourée de plus d’une vingtaine de représentants d’organisations haïtiennes, américaines et dominicaines de l’Etat de new York.

Dans ce projet de Résolution dont copie est parvenue dans notre salle de rédaction, “l’’Etat de New York demande au gouvernement dominicain de “garantir les droits de citoyenneté à part entière de tous les domininicains d’origine haïtienne vivant en République Dominicaine”.

Au cours de cette conférence de presse, la députée Rodneyse Bichotte a rappel lé les récentes mesures adoptées par les autorités dominicaines (Cour Constitutionnelle en Septembre 2013 avec l’arrêt 168-13 et la Loi de Naturalisation 169-14 de Mai 2014 du Congrès), des mesures qui ont pratiquement créé une situation d’apatridie et d’insécurité juridique  pour des centaines de milliers de dominicains d’origine étrangère en majorité haïtienne.

“En tant que citoyens de l’Etat de New York, ardents défenseurs des droits civils, nous croyons fermement que les droits humains sont des libertés fondamentales inhérentes à tout  être humain sans considération aucune” a déclaré la représentante du 42ème District à la Chambre des Représentants de l’Etat de New York  qui dit “supporter tous ceux qui luttent contre l’injustice et l’intolérance”.

Plus loin, la députée a dénoncé la “situation intolérable de plus de 200,000 dominicains d’origine haïtienne” victimes, dit-elle “de mesures discriminatoires du gouvernement dominicain” tout en déplorant le fait que des solutions à leurs  problèmes  tardent à venir.

Pour restaurer les droits  de ceux qui sont affectés par les récentes mesures adoptées par les autorités dominicaines, Rodneyse Bichotte invite à apprendre des leçons de l’Holocauste. “Comme les juifs déchus de leur nationalité, les dominicains d’origine haïtienne font face à la même situation d’apatridie ” a-t-elle martelé .  

C’est un précédent dangereux qui devrait interpeller la communauté internationale pour que l’histoire ne se répète pas, a conclu la députée Rodneyse Bichotte qui annonce une grève de la faim illimitée jusqu’à ce que la Chambre des Représentants adopte la Résolution K376  exprimant le ferme  support de l’Etat de New York pour que les droits civils et humains des dominicains d’origine haïtienne soient respectés au même titre que ceux des autres citoyens de ce pays.

La résolution K376 a reçu le support de nombreux législateurs dont  les députées  d’origine haïtienne Michaelle C.  Solages (22ème District)  et Kimberly Jean-Pierre (11ème District) et les organisations communautaires, socio-professionnelles et de defense des droits humains suivantes:

United States National Bar Association
Robert F. Kennedy  Center  for  Justice and  Human  Rights
1199  Service  Employees  International Union (1199 SEIU), Amnesty International (AL)
Haitian American Lawyers  Association of  New York (HALANY)
Coalition of Dominicans Against Racism (CDAR)
We Are All Dominicans (WAAD)
Haitian American Caucus (HAC)
Haitian American Association for  Political  Action-PAC  (HAAPA-PAC)
Haitian  RoundTable (HRT)
HABNET Chamber of Commerce
Haitian American Nurses Association  of  Greater  New  York (HANA-NY)
Friends of Haiti 2010
Make the Road
Border of  Lights
Northern  Manhattan  Coalition  for  Immigrant Rights
Ahora/NOW  etc ….

La catastrophe à venir

A  cinq semaines de  l’expiration du  programmenational de régularisation des étrangers, plus de 200,000 dominicains d’origine haïtienne risquent d’être expulsés de la République Dominicaine vers Haïti. En effet, selon les informations communiquées au début de ce mois par le Garr (Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés) sur sur 183 mille étrangers inscrits au PNRE  (Plan National de Régularisation des Etrangers)  environ 400 cartes de residence ont été remises aux personnes concernées dont des migrantes et migrants d’origine d’autres nationalités ».

Du côté du gouvernement haïtien engage dans la gestion pré-électorale, le dosier des migrants haïtiens est passé malheureusement au second plan avec la double démission de Duly Brutus aux Affaires Etrangères et Olicier Pieriche au Ministère des Haïtiens Vivant à l’Etranger. On n’entend plus parler du Programme d’Identification et de Documentation des Immigrants Haïtiens (PIDIH) lancé l’automne dernier par l’équipe de Laurent Lamothe.
Ainsi va Haïti dans l'attente attente de la plus prochaine crise.

In : Justice 



a
eXTReMe Tracker