Un haïtien fait face à 60 ans de prison au Connecticut pour meurtre

Posted by Sydney Noel on Monday, March 28, 2016 Under: Diaspora


Mardi, l'homme accusé d'avoir poignardé mortellement un résident de Norwich, Casey Chadwick en Juin 2015 va voir son début de procès à New London Cour supérieure.

Pendant ce temps, une enquête fédérale sur les raisons l'immigration et les douanes - un bras du Département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis - n'a pas réussi à expulser ce ressortissant haïtien Jean Jacques, en Janvier 2015 avant sa sortie de prison continue.

Jacques, 41 ans, a été en prison pour $1 million d'obligations depuis son arrestation le 25 juin par la police de Norwich dans le meurtre de Chadwick.

La sélection du jury dans l'affaire a commencé le 7 Mars, et les procureurs disent que le procès devrait se dérouler jusqu'à la mi-Avril.

En cas de condamnation, Jacques ferait face à entre 25 et 60 ans de prison.

La semaine dernière, le sénateur américain Chris Murphy, D-Conn., et un porte-parole américain Rep. Joe Courtney, D-2e District, dit qu'il n'y avait pas de calendrier clair sur le moment où un bureau de la sécurité intérieure de la sonde Inspecteur général dans les actions de l'ICE serait être conclu.

Jacques, qui a passé 17 ans en prison après avoir été reconnu coupable de tentative d'assassiner, est resté dans le pays, malgré les US Immigration and Customs Enforcement ont eu trois possibilités de l'expulser depuis 2002.

En Juillet, Le Bulletin a rapporté que les fonctionnaires fédéraux ont échoués à expulser Jacques au moins trois fois remontant à 2002. Depuis la déclaration du journal, les législateurs ont poussé le ministère fédéral de la Sécurité intérieure des réponses et ont rencontré personnellement avec les responsables de l'ICE.

Le 13 février, le Department of Homeland Security Bureau de l'Inspecteur général des Etats-Unis a ajouté un examen de la manipulation de l'ICE de l'immigration le statut de Jacques comme l'un de ses 124 projets en cours.

Le sénateur Richard Blumenthal, D-Conn., A rencontré avec le directeur de l'ICE Sarah Saldana le 11 février, environ deux mois après avoir interroger publiquement Jacques à une audience du Comité judiciaire du Sénat.

En Novembre, la délégation a demandé au Département de la sécurité intérieure pour enquêter sur la raison pour laquelle Jacques n'a pas été expulsé vers Haïti malgré un entrave d'immigration sur son dossier.

In : Diaspora 



a
eXTReMe Tracker