Timberland, Impact agriculture et Smallholder basée à Haïti Farmers Alliance (SFA) a lancé une nouvelle étude de faisabilité le 22 Mars pour explorer la possibilité de réintroduire le coton comme une culture d'exportation pour les petits agriculteurs haïtiens.

Si l'étude est un succès, les possibilités de culture du coton biologique en Haïti sont vastes, et des sociétés comme Timberland peut un jour transitioner en tant que premiers partisans de l'entreprise de l'agroforesterie SFA en  clients.

Le coton était une fois une exportation agricole précieuse pour Haïti. Après des décennies de catastrophes naturelles, la déforestation galopante et des embargos commerciaux au début des années 1990, le coton a cessé d'être une culture viable pour les agriculteurs. Avec le soutien de la SFA, Timberland et la Fondation Clinton, Impact Farming entreprend la nouvelle étude avec un accent sur la faisabilité de la culture des petits exploitants de coton et de la possibilité d'une certification biologique ou la participation à la Better Cotton Initiative. L'étude pourrait en outre habiliter la communauté agricole des petits exploitants haïtien à devenir un participant actif dans la chaîne d'approvisionnement mondiale.

Construire sur moringa

En 2010, Timberland et SFA a entrepris la création d'un puissant modèle d'agroforesterie durable qui a aidé les petits exploitants végétaux Haïtiennes a plantés cinq millions d'arbres en cinq ans tout en améliorant le rendement des cultures, la création d'un programme de microfinance et les entreprises agricoles en milieu rural et, plus récemment, la construction d'une exportation agricole marché "superaliments" moringa. En fait, le mois dernier, la marque américaine Kuli Kuli a lancé une nouvelle ligne de tirs Moringa Green Energy réalisés avec moringa provenant de petits exploitants agricoles en Haïti et vendus dans les magasins Whole Foods Market à l'échelle nationale.

«Notre programme avec Timberland a été un tel succès que nous avons vu le potentiel de reproduire le modèle en Haïti dans d'autres pays en développement, et l'échelle pour le coton, le caoutchouc ou d'autres textiles et des ressources», a déclaré Hugh Locke, co-fondateur de la Farmers Alliance Smallholder . «Cette étude de faisabilité est la première étape qui pourrait modifier la dynamique du développement international et de l'approvisionnement. Il est un véritable témoignage de l'impact que la collaboration, la créativité et la réflexion à long terme peuvent avoir sur l'avenir d'un pays comme Haïti."

Dans le cadre de cette étude, la SFA travaille avec l'Université Quisqueya, première université privée d'Haïti, pour explorer la mise en place d'un nouveau centre de recherche des petits exploitants de coton qui étudiera la culture du coton, les meilleures pratiques, d'entreprendre des études sur le terrain et lien avec les universités et centres de recherche dans d'autres pays engagés dans un travail similaire.

«Notre partenariat avec la SFA a déjà donné lieu à des avantages importants pour les petits exploitants agricoles en Haïti», a déclaré Colleen Vien, directeur de la durabilité pour Timberland. «Nous sommes impatients de voir les résultats de l'étude et potentiellement devenir un client des agriculteurs, nous avons travaillé pendant des années. En cas de succès, ceci est une autre excellente occasion d'apporter une partie de notre chaîne d'approvisionnement cercle complet ".

Reboiser Haïti

Timberland et la SFA ont travaillé ensemble pour créer un modèle dans lequel les agriculteurs ont tendance volontairement à un réseau de pépinières qui produisent un million d'arbres chaque année. En retour, les agriculteurs reçoivent la formation, des semences, des plants et des outils qui aident à restaurer la couverture forestière et d'augmenter les rendements des cultures propres des agriculteurs - un cycle mutuellement bénéfique et durable.

À ce jour, ce modèle d'entreprise autonome a donné lieu à la plantation de 5,2 millions d'arbres et a aidé 3.200 agriculteurs à accroître la productivité de leurs terres agricoles par une moyenne de 40 pour cent, ce qui entraîne dans le revenu des ménages a augmenté de 50 pour cent, en moyenne. Le programme a également donné lieu à un accès accru à l'éducation et les soins de santé, y compris environ 3.400 enfants supplémentaires des membres SFA placés à l'école. Le voyage est capturé dans un film documentaire puissant intitulé «KOMBIT: La Coopérative," qui fera le tour 250+ marchés américains ce printemps et en été.

Pour en savoir plus sur l'étude de faisabilité, s'il vous plaît visitez www.ImpactFarming.org et www.HaitiFarmers.org mises à jour.