Test crucial attend la jeune démocratie d'Haïti au cours des prochaines élections

Posted by AFP on Monday, April 20, 2015 Under: Crise Politique



Port-au-Prince (AFP) - Après trois ans de sondages retardés et frémissante troubles politiques, les machines rouillées électorale d'Haïti sont finalement à la vitesse de broyage.

À la fin de l'année, la république pauvre des Caraïbes devrait avoir un président nouvellement élu, le parlement et les administrations municipales locales - un test pour tout pays en développement.

Les haïtiens n'ont pas été en mesure de voter à une élection depuis que le chanteur populaire Michel Martelly a remporté la présidence dans un sondage controversé en 2011.

Depuis lors, les candidats présidentiels ont remplacé maires élus dans de nombreuses villes et le Sénat et la Chambre des représentants ont rétréci l'écart.

Mais le long retard n'a pas freiné l'ambition de l'élite politique d'Haïti.

Plus de 120 partis se sont inscrits pour participer aux concours, dans un pays de 11 millions de peine ayant un passé électoral damier.

Ne seront pas tous des candidats pour toutes les courses, mais le grand nombre de factions se ajouter à la défi organisateurs dans un pays indisciplinés ébranlé par un tremblement de terre et une épidémie de choléra.

"Nous ne pouvons pas restreindre le droit d'un citoyen de former un parti politique," soupira Mosler Georges, directeur exécutif du Conseil électoral provisoire (CEP).

"Mais nous devons admettre que ça va être difficile sur le plan logistique."


Les chiffres soulignent le défi d'Haïti.

Entre maires, conseillers municipaux, députés, sénateurs et le président, plus de 6000 sièges sont à gagner dans les courses réparties sur trois jours de scrutin, le 9 Août, le 25 Octobre et 27 Décembre.

Il n'aurait pas dû un tel marathon. Sous la jeune Constitution d'Haïti, la plupart des concours aurait été battu mois ou même des années à des intervalles bien espacées.

Mais les choses sont rarement facile en Haïti. Le camp de Martelly et l'opposition divisée mais déterminée ont été à couteaux tirés pendant des années, et leur stand-off a perturbé le programme.

Parlement a accusé le président d'essayer de bourrer la commission électorale avec ses partisans. La présidence a accusé les législateurs de retarder un vote sur une loi électorale clé.

Au fil des mois sans voix, les élus locaux et les législateurs nationaux ont vu leurs mandats expirent sans remplacements nommés.

Le 12 Janvier, le parlement national est tombé en désuétude, avec trop peu de membres pour former le quorum nécessaire pour voter sur la législation.

Sous la pression de la rue, où des manifestations de l'opposition ont été plus en plus fortes, et des capitales étrangères nerveux, Martelly a publié un décret Mars 2.

Il y aurait enfin des élections.

Prétendants à la présidence sont censés connaître leur intention au cours de la deuxième semaine de mai, mais déjà des dizaines de noms circulent.

«Si nous avons 50 ou 60 candidats à la présidence, vous pouvez imaginer combien de temps le bulletin de vote sera", a déclaré Georges AFP.

Longue. À côté de chaque nom sur le bulletin de vote, il doit être la photo du candidat , logo de la campagne et le numéro de l'enregistrement des partis.

Près de la moitié de la population est analphabète et pourrait autrement mal à choisir un nom.

"Donc, tout le monde veut soit numéro un ou numéro 10», a déclaré George.

Nombre de candidats One sera facile à trouver dans le haut de la tour de scrutin, at-il expliqué, et: "Dix est le numéro de maillot de Lionel Messi."


Footballeurs argentins peuvent être mieux connus aux Haïtiens que leurs propres dirigeants, mais il ya un plus grand défi organisateurs du scrutin: l'argent.

Haïti, déjà à la traîne derrière ses voisins en raison de son histoire coloniale brutale et des dernières années de la dictature et de la rébellion, a été dévastée par un tremblement de terre en 2010.

La catastrophe sans précédent a tué 200.000 personnes et détruit une grande partie de la capitale, Port-au-Prince. La Banque mondiale a estimé les dégâts que l'équivalent de 120 pour cent du PIB annuel.

Haïti se reconstruit lentement, mais une grande partie de l'aide internationale promis dans le sillage de séisme soit jamais arrivé ou a été consacré à court terme aux efforts de secours en cas de catastrophe plutôt que développement durable.

Le pays a subi un autre revers quand une épidémie de choléra, largement blâmé et crédible sur la mauvaise hygiène d'une unité de maintien de la paix des Nations Unies, a tué des milliers d'autres.

- La peur de la violence -

Maintenant Haïti doit payer pour organiser des élections.

La CEP estime le coût à 60 millions de dollars (€ 50.000.000). Haïti a trouvé 13,8 millions de lui-même et les bailleurs de fonds étrangers offerts $ 24,000,000 $ de plus - qui laisse un déficit d'environ un quart du coût.

Mais malgré les obstacles logistiques et financiers, pour la plupart en Haïti la principale menace pour interrogation est la crainte de la fraude, la violence et l'intimidation.

Chaque élection organisée en Haïti depuis la chute de l'homme fort brutale Jean-Claude «Baby Doc» Duvalier en 1986 a été entachée par des troubles.

À ce jour, le pays ne dispose que de 12 000 agents de police, et les Nations Unies sabre la taille de sa force de maintien de la paix internationale.

Entre aujourd'hui et Juillet, malgré l'approche du scrutin, la force Casque bleu sera réduit de moitié à nouveau pour seulement 2370 soldats.

Les troupes étrangères sont souvent impopulaires dans les rues, mais les autorités haïtiennes ont appris à compter sur eux.

En Janvier, quand une délégation d'ambassadeurs des Etats membres du Conseil de sécurité de l'ONU est venu visiter, ministre de la Justice Pierre Richard Casimir a plaidé pour une plus grande force.

Sa demande est tombé dans l'oreille d'un sourd.

Enfin, après tout aux frais et risques, combien de six millions d'électeurs haïtiens même participer? Dans la course présidentielle de 2011, le taux de participation était inférieure à un tiers.

In : Crise Politique 



a
eXTReMe Tracker

Make a free website with Yola