Racisme aux Etats-Unis: état d'urgence et couvre-feu déclarés à Baltimore

Posted by AFP on Wednesday, April 29, 2015 Under: Crimes
Évacuation d'un policier blessé lors des violences le 27 avril 2015 à Baltimore.

Quelques heures après l'instauration de l'état d'urgence à Baltimore par le gouverneur du Maryland, Lary Hogan, la maire a décrété lundi soir un "couvre-feu général" dans la ville, théâtre d'émeutes après la mort suspecte d'un jeune Noir détenu par la police.

Plusieurs milliers de policiers et de soldats de la garde nationale ont tenté lundi 27 avril de rétablir de l'ordre dans la ville de Baltimore, dans l'est des États-Unis, secouée par des scènes de violences et de pillage survenues après les obsèques de Freddy Gray. Cet Africain-Américain de 25 ans est décédé le 19 avril des suites d'une fracture des vertèbres cervicales après avoir été interpellé sans ménagement par la police.

Le maire de la ville a annoncé dans la soirée l'instauration d'un couvre-feu à compter de ce mardi à 22 heures locales jusqu'à 5 heures du matin. Une mesure relayée sur les réseaux par la police de Baltimore qui précise qu'elle s'étendra jusqu'au 4 mai, "sauf renouvellement ou annulation par décision du maire".

" A general curfew will be in effect in Baltimore city from 10 PM April 228th -5am May 4th unless renewed or rescinded by the order of the Mayor."


"Trop de gens ont passé des générations à bâtir cette ville pour qu'on la laisse détruire par des voyous", a affirmé la maire de la ville, Stephanie Rawlings-Blake, lors d'une conférence de presse.
Les violences, circonscrites dans un quartier du nord-ouest de la ville, ont fait au moins 15 blessés parmi les policiers, dont deux ont dû être hospitalisés, et ont mené à au moins 27 arrestations.
La garde nationale, qui est une force paramilitaire, va faire l'objet d'un déploiement "massif", a confirmé lors d'une autre conférence de presse la générale de cette force, Linda Singh. Un responsable de la police du Maryland a indiqué en outre que l'État avait requis jusqu'à 5 500 hommes supplémentaires en renfort.

Les écoles fermées

Les manifestants "refusent de suivre nos ordres de dispersion", avait expliqué la police sur Twitter, évoquant des individus "très agressifs et violents", munis de "bâtons, de briques, et d'autres armes". Les policiers ont été blessés par les projectiles lancés par des jeunes à la sortie de l'école, a expliqué un responsable des forces de l'ordre.

Barack Obama s'est entretenu avec la maire de Baltimore, a annoncé la Maison Blanche. Les écoles de la ville resteront fermées ce mardi, au risque de se retrouver avec de nombreux jeunes désœuvrés et à nouveau prêt à en découdre.

Le gouverneur de l'État de Maryland, Lary Hogan, avait déclaré l'état d'urgence plus tôt dans la journée après les débordements survenus après les funérailles de Freddie Gray.

In : Crimes 



a
eXTReMe Tracker