Haïti s'approche de la fin d'une semaine de processus de décompte des voix et de dépouillement, à la suite de l'élection présidentielle tenue dimanche dernier. Leopold Berlanger, président du Conseil électoral provisoire (CEP), l'organe responsable de l'organisation des élections en Haïti, a déclaré aujourd'hui que les résultats préliminaires de l'élection présidentielle de la semaine dernière seront publiés lundi. Très probablement tard dans la nuit, dans une tentative pour empêcher les manifestations violentes de prendre place.

Environ 98 pour cent des feuilles de pointage des électeurs ont été traitées et jusqu'à présent 22 pour cent d'entre elles ont été mis de côté pour un examen plus attentif en raison de signatures manquantes et d'autres questions mineures, selon Berlanger.

L'énorme entrepôt à Port-au-Prince, où les votes sont comptées depuis dimanche, est gardé par les forces de maintien de la paix de l'ONU et la police haïtienne, alors que les tensions continuent d'augmenter après que deux partis politiques ont réclamés victoires un jour après les élections, bien qu'il soit illégal pour les résultats d'être libéré par toute autre personne que le Conseil électoral provisoire.

L'élection présidentielle de dimanche est cruciale pour Haïti de revenir à l'ordre constitutionnel après plus d'un an de crise politique et un gouvernement intérimaire. C'est le renversement d'une élection présidentielle tenue en octobre 2015 dont les résultats ont été annulés par une commission de vérification, après les allégations de fraude répandue ont fait surface.

27 candidats ont participé à la présidence dimanche dernier, mais seulement trois d'entre eux sont viables pour le poste, tandis que deux ont déjà concédé sans attendre les résultats officiels.