Protestation de masse exige la justice pour 3 femmes sourdes tuées

Posted by hougansydney.com on Saturday, April 2, 2016 Under: Crimes



Des centaines de manifestants ont défilés dans la capitale d'Haïti, vendredi, pour réclamer justice après les meurtres brutaux de trois femmes sourdes qui ont été torturées, lapidées dans un ravin par des attaquants.

Mickelson Jean, leader d'une association haïtienne pour les sourds, a été l'un d'environ 300 personnes qui ont défilé à Port-au-Prince pour attirer l'attention sur les meurtres récents. Les femmes vivaient dans le village côtier de Levêque où des dizaines de maisons sont réservées pour les personnes sourdes et leurs familles.


"Ces meurtres sont un acte de barbarie absolue et nous devons avoir la justice», a déclaré Jean.

Les trois femmes ont été tués alors qu'ils essayaient de rentrer chez eux à pied tard dans la nuit, car un pont était effondré, empêchant les transports publics de la capitale d'Haïti. Ils ont tous travaillé comme vendeurs de rue et sont allés à Port-au-Prince ce jour-là pour faire des provisions.

Jeantilon Joel, le commissaire de police au Cabaret près du lieu où les tueries ont eu lieu il y a deux semaines, a déclaré mandats d'arrêt ont depuis été délivrés pour deux hommes et trois femmes sont détenus pour interrogatoire.

Joel a dit que l'un des suspects de sexe féminin a dit aux enquêteurs que son mari a tué les femmes sourdes parce qu'il craignait qu'ils étaient «lougawou», un mot créole haïtien pour les créatures surnaturelles vicieux qui volent la nuit.

Mais Nicole Phillips, un avocat représentant les familles des victimes, estime que l'histoire est «une fausse défense pour essayer de justifier un crime odieux." Mob violence est fréquente en Haïti et les experts disent qu'il ya une acceptation généralisée de la mise à mort des méchants perçus.

Phillips a allégué que l'une des victimes était connu par les membres de la famille qui ont attaqué les femmes sourdes. «Elle etait venus à cette maison tard dans la nuit et a demandé de l'abri parce qu'elle connaissait l'assaillant" dit-elle.

Phillips, un avocat avec l'Institut pour la Justice et la Démocratie en Haïti, espère que le cas peut mettre en lumière la vulnérabilité des handicapés Haïtiens et les obstacles à la justice auxquels ils sont confrontés.

«Il est un cas qui est emblématique de la violence qui se produit contre les personnes sourdes, en particulier les femmes qui ne peuvent pas crier si elles sont attaquées," dit-elle.


Des dizaines de groupes de droits humains demandent au gouvernement haïtien de tenir pour responsables l'auteur(s) de ces crimes horribles , de sorte que non seulement un message clair de la justice pour les sans-défenses puisse être envoyé, mais aussi pour aider à changer la mentalité des gens en ce qui concerne le surnaturel et les lois haïtiennes.


La justice ne reconnaît ni ne croit en la superstition; les crimes commis sous le credo du Vaudou et/ou toute autre croyance superstitieuse devrait être traitée rigoureusement, afin de prévenir ces crimes de se reproduire.

In : Crimes 



a
eXTReMe Tracker