Premier ministre du Bahamas devrait avoir honte pour avoir fait du Jour du drapeau haïtien un spectacle politique

Posted by hougansydney.com on Wednesday, May 18, 2016 Under: Diaspora



Le Politicien Bahaméen Branville McCartney a déclaré hier que le Premier ministre du Bahamas, Perry Christie et chef de l'opposition Dr Hubert Minnis devraient "avoir honte d'eux-mêmes pour avoir fait du Jour du drapeau haïtien un spectacle politique"


Le leader de l'Alliance démocratique nationale a dit au journal du Bahamas La Tribune qu'il était hypocrite, surtout pour le premier ministre Christie, de «défilé autour de l'événement et de faire des discours", lorsque des milliers d'Haïtiens restent «défavorisés». M. McCartney a dit qu'il était un «stratagème» en raison des prochaines élections générales.


Peu de temps après la célébration haïtienne, samedi dernier au Jardin botanique une note vocale a commencé à circuler sur les médias sociaux avec M. Christie disant à la foule qu'il «espère qu'il est vivant pour voir" une autre personne haïtienne, après Stephen Dillet, à la Chambre de l'Assemblée.


«Je suis venu pour montrer mes respects et de vous faire savoir qu'il y a longtemps, il y avait un homme du nom de Stephen Dillet qui est devenu le premier homme de couleur à être élu à la Chambre de l'Assemblée et il était d'Haïti » M. Christie a entendu dire à l'événement.


"Ils ont nommé une école après lui parce qu'il a servi à la Chambre de l'Assemblée pendant trois ans et je sais que très bientôt il y aura un autre Stephen Dillet, j'espère, que je serai en vie pour le voir. Dieu vous bénisse tous."


M. McCartney a dit qu'il espère que la communauté haïtienne »voit à travers" M. Christie et le Dr Minnis et non se laisser "utilisés comme des pions".


"Compte tenu du fait que deux d'entre eux votent en faveur de l'égalité, mais leur présence était politique. Si on voulait faire quelque chose de l'égalité qu'ils tiennent compte des besoins des personnes qui sont plus désavantagées", a déclaré M. McCartney.


"Il y a encore des milliers de personnes qui ont le droit de demander la citoyenneté, qui ne sont pas à l'étude. Beaucoup de personnes entrent dans cette catégorie et en raison des circonstances, ils sont incapables d'aller à l'université, trouver un emploi légal, poursuivre leurs études et ne pas être en mesure de voyager.


"Leur vie est à l'arrêt, mais vous avez ces deux hommes qui défilent autour de la Journée du drapeau pendant que leurs administrations n'ont rien fait pour aider ces personnes. C'était la politique pure et ils devraient avoir sacrément honte d'eux-mêmes. J'espère que la communauté haïtienne soit intelligent et se rend compte que c'était juste de la politique et rappelez-vous que ceux qui peuvent voter, ne laissez pas le FNM et le PLP vous utilisent comme des pions ".


Jour du drapeau haïtien honore le 18 mai 1803, que les Haïtiens considèrent comme une date emblématique dans la lutte historique de leur pays pour la liberté.


La fête a été célébrée aux Bahamas depuis 2002, quand un groupe de Bahamiens d'origine haïtienne voulait «montrer du respect à leur culture».

In : Diaspora 



a
eXTReMe Tracker