Première Dame Sophia Martelly a annoncée sa candidature au Sénat haïtien

Posted by Miami Herald on Thursday, April 23, 2015 Under: Elections



Première Dame Sophia Martelly d'Haïti a déposé jeudi de briguer un siège au Sénat représentant le département de l'Ouest, qui englobe la capitale de Port-au-Prince.

"Qu'est-ce que vous vous en doutez, il en est ainsi," Sophia Martelly a tweeté une photo  randissant son document de référence.

Que Martelly chercherait un siège au Sénat dans les 9 août des élections législatives ou tenterait de remplacer son mari, Michel Martelly, lors du scrutin présidentiel le 25 octobre a été un sujet de beaucoup de spéculations parmi les observateurs d'Haïti.

Président Martelly commence la dernière année de son mandat présidentiel de cinq ans en mai. Si personne ne remporte le premier tour des élections présidentielles le 25 octobre à droite, les écoulements auront lieu le 27 décembre.

Le dernier jour pour les candidats de s'inscrire pour les élections parlementaires était jeudi après que le Conseil électoral provisoire a prolongé le délai de quelques jours pour donner aux candidats vivant en dehors de la capitale et d'autres grandes villes du délai pour déposer.

2313 Haïtiens se étaient inscrits. Il y avait 301 candidats pour les 20 sièges vacants au Sénat et à 2012 pour la chambre 119 membres des députés, selon le journal Le Nouvelliste d'Haïti.


La dernière-minute de pointe a également vu plusieurs membres du secteur privé, y compris développeur d'hôtel Jerry Tardieu et Didier Fils-Aimé, l'actuel chef de la Chambre de commerce haïtienne, l'inscription à la Chambre des députés et du Sénat, respectivement. Ils ont été rejoints par le chanteur Don Kato dont le groupe Brothers Posse avait été interdit par le président Martelly dans carnavals passés. Tous les inscrits sous la bannière de Verite, la nouvelle plate-forme politique créée par l'ancien président René Préval.

Ancien ministre des Affaires sociales Gerald Germain a également enregistré comme l'a fait le porte-parole national du Palais Lucien Jura. Guy Phillipe, un ancien chef de la police qui est recherché en vertu d'un acte d'accusation scellé de trafic de drogue aux États-Unis, a également enregistré à courir pour le Sénat. Ce sera la troisième tentative de Phillipe au bureau élu en Haïti depuis le temps il a dirigé une force rebelle contre le président Jean Bertrand Aristide qui a finalement contraint à se exiler.

Ce sera au Conseil électoral de neuf membres pour déterminer qui est qualifié pour fonctionner. Parmi les critères sera de savoir si d'anciens responsables gouvernementaux comme Germain ont la certification requise - décharge - nécessaire pour montrer qu'ils n'ont pas détourné des fonds du gouvernement.

Phillipe devra montrer un certificat de bonne conduite de la Police nationale haïtienne.

Et tandis que Sophia Martelly n'a jamais tenu le bureau élu avant, elle peut se trouver l'objet d'une contestation judiciaire puisqu'elle est née à New York. Conformément à la Constitution modifiée d'Haïti, la double nationalité est acceptée aussi longtemps que les candidats ont renoncé à leur nationalité étrangère. Toutefois, les avis juridiques diffèrent sur ​​le processus.

In : Elections 



a
eXTReMe Tracker

Make a free website with Yola