Le mardi 9 mai 2017, le Président de la République, Jovenel Moïse, a reçu la délégation du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) au Palais national, dont la mission en Haïti, après de longues consultations avec les autorités 
Haïtiens, le secteur des entreprises privées et les donateurs, à formuler des recommandations sur le développement économique à long terme du pays.

Au cours de la visite, une réunion de travail a eu lieu au palais national, en présence, entre autres, du Premier ministre, Dr Jack Guy Lafontant, de divers ministres du gouvernement et du Représentant du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti , Mme Sandra Honoré; ensuite, un communiqué de presse conjoint entre le ministre des Affaires étrangères, M. Hervé Denis, et le Président du Groupe consultatif spécial sur Haïti, Ambassadeur et Représentant permanent du Canada, M. Marc André Blanchard, également chef de la délégation.

"La visite de l'ECOSOC en Haïti démontre un engagement enthousiaste de la communauté internationale pour le développement d'Haïti", a déclaré M. Blanchard, qui a souligné la qualité des discussions tenues avec le président Moïse, ainsi que l'espoir inspiré par le nouvel administration Moïse/Lafontant. Tout en se félicitant de l'ordre du jour du Chef de l'Etat, qui, selon lui, est aligné sur celui de l'ONU dans le développement agricole, la vitalité des institutions démocratiques, le plaidoyer pour l'environnement et l'éducation, le Chef de la Délégation de l'ECOSOC a affirmé la volonté du Groupe de contribuer à la Reconstruction économique et sociale d'Haïti.

Le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), composé de plusieurs membres de différents pays, a pour mandat de plaider auprès de la communauté internationale pour encourager l'aide au développement pour le développement durable d'Haïti. L'institution veillera à ce que cette aide soit suffisante, cohérente et bien utilisée.

"Son but est d'aller chercher de l'argent des bailleurs de fonds pour le plein succès des programmes du gouvernement", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Hervé Denis, qui a profité de l'occasion pour rendre hommage à la visite du groupe en Haïti.

"Le Groupe consultatif peut aider à développer un cadre de partenariat renouvelé qui permettra à Haïti de relever ses retards, d'augmenter considérablement la production nationale, de développer des infrastructures publiques essentielles, d'accroître son attractivité sur les investissements étrangers et d'offrir à la population haïtienne de nouvelles perspectives d'amélioration de sa vie Conditions d'ici 2030 ", a poursuivi M. Denis.
 
Les attentes du gouvernement d'Haïti comprennent: le soutien de l'ECOSOC à la Caravane du changement, lancé symboliquement le 1er mai 2017; le soutien de l'institution pour des projets visant à relancer l'agriculture et à réhabiliter l'environnement; le soutien du système des Nations Unies dans le cadre de l'organisation des États généraux sectoriels, qui aboutira à la feuille de route nationale pour la mise en œuvre des réformes jugées essentielles; appui à l'augmentation et à l'amélioration de l'efficacité de l'aide publique au développement; le soutien substantiel et substantiel de la communauté internationale dans le cadre des priorités et des programmes définis par le gouvernement haitien à la lumière des objectifs de développement durable.