Plus de salle de cinéma dans le pays, les Haïtiens ne verront pas le nouveau Star Wars

Posted by AFP on Tuesday, December 22, 2015 Under: culture





Sans une seule salle de cinéma de fonctionnement dans leur pays, les Haïtiens ont eu le sentiment laissé ces derniers jours, alors que la plupart du reste du monde  s'
évanouissent sur le dernier film "Star Wars".

Les débuts passé ce week-end de "Star Wars, épisode VII" a été un événement dans le monde entier - sauf dans les coins les plus reculés et les plus pauvres du globe comme Haïti, où les fans de la franchise du film épique sont dehors dans le froid.

"Ceci est une situation qui me fait descendre vraiment", a déclaré Vladimir Desir, 30 ans, longtemps fan de Star Wars.

«Je pourrais avoir à attendre cinq ou six mois jusqu'à ce qu'ils montrent à la télévision, car je ne veux pas regarder une version piratée mal fait", at-il dit.

Le septième épisode de cette série à succès a atteint le statut de blockbuster dans son premier week-end, avec une estimation de 238 millions de dollars de billets vendus aux États-Unis et du Canada - un record de box-office - et plus d'un demi-milliard de dollars dans le monde.

Dernière cinéma d'Haïti a fermé ses portes en 2009, après avoir échoué à faire un profit, en grande partie à cause du piratage de film rampante.

"Ceci est un vrai problème que je regrette sur un plan personnel, mais aussi pour tous les fans de cinéma dans ce pays, a dit Emelie Prophète, directeur du Bureau du droit d'auteur haïtien, connu sous l'acronyme français BHDA.

"Le problème de la piraterie n'est pas spécifique à Haïti, mais les DVD pirates sont même vendus à l'extérieur du palais présidentiel et d'autres institutions de l'Etat", a déclaré Prophete.

Il y avait espoir que le théâtre récemment rénové, le Triomphe, qui a rouvert l'été dernier après avoir été réparé à fixer dommages subis dans le séisme de 2010.

Le théâtre a jusqu'ici films sur grand écran que de façon sporadique, qui ont tous été des films nationaux.

«Projections de Star Wars à Triomphe? J'en doute,"

In : culture 



a
eXTReMe Tracker