L'existence de bonnes routes, de l'électricité fiable, d'excellentes liaisons maritimes et aériennes, et une omniprésente offre de services Internet est une partie essentielle de la recette pour la prospérité nationale. 
Et dans la course pour établir les meilleures conditions de l'infrastructure, l'avantage est de plus en plus clair pour l'Asie.

Ceci est déterminé par une étude comparative menée par le Forum économique mondial, qui donne l'Asie quatre des cinq premiers infrastructures. Hong Kong prend le premier prix.   

Le Global Competitiveness Report 2015-2016 stipule que la meilleure infrastructure au monde est situé à Hong Kong, le territoire portuaire et ancienne colonie britannique qui opère désormais comme une zone semi-autonome, mais sous souveraineté chinoise.


L'étude classe le Venezuela 119e dans le monde, et le dernier en Amérique latine, dépassé seulement par Haïti.

Cependant, dans l'hémisphère occidental le cas le plus spectaculaire est celui d'Haïti. La nation des Caraïbes est classé 137 dans le monde. Ne sont pire Madagascar, la Guinée et le Tchad.