Le président du Conseil électoral provisoire (CEP) Léopold Berlanger, a fait deux grandes annonces aujourd'hui lors d'une récente conférence de presse. Tout d'abord, la deuxième 
ronde de l'élection présidentielle, prévue pour le 24 Avril, ne pourra pas avoir lieu. «Nous avons beaucoup de dettes, nous ne savons pas s'il y a assez d'argent pour le Processus et il y a une crise politique qui doit être résolu." a lancé sans ambages le president de l'organisme. 

Ensuite, en ce qui concerne la formation d'une 
commission de vérification que de nombreuses voix dans la société haïtienne continue de réclamer, Leopold a dit que cette question est une question politique qu'il laisserait aux politiciens de répondre.     


Si le second tour de l'élection n'a pas lieu le 24 Avril, il est presqu'impossible d'imaginer que le président par intérim Jocelerme Privert serait en mesure d'organiser les élections contestées dans les 69 jours restants, dans le cadre de l'accord qu'il a 
signé avec l'ancien Président Martelly. 

Rappelons que l'accord a également précisé que le mandat de 121 jours du président intérimaire ne peut être prolongé.