Nouvelle baisse des produits pétroliers en Haiti

Posted by le nouvelliste on Wednesday, February 4, 2015 Under: Economie


Après des heures de négociations, le gouvernement haïtien et des syndicalistes des transports publics ont trouvé un nouvel accord sur le prix de l’essence à la pompe. Le prix de la gazoline est passé de 200 gourdes  à 195 gourdes, le diesel de 167 gourdes  à 157 gourdes et le Kérosène de  161 à 156 gourdes.

C’est le ministre de la Communication, Rotchild François Junior, accompagné des représentants des syndicats, qui a annoncé la nouvelle à la Primature à minuit cinq du matin devant un parterre de journalistes. Les deux parties ont ainsi annoncé la levée de la grève dont la deuxième journée devait se tenir ce mardi. Si pour Rotchild François Junior la levée de la grève est définitive, pour les syndicalistes, elle est provisoire. Tout dépendra des suites des négociations.

Un comité sera constitué, selon le porte-parole du gouvernement, pour assurer le suivi de ces décisions qui vont faciliter la reprise des transports en commun. Le comité sera présidé du ministre des Affaires sociales et du Travail, Victor Benoit, du ministre de l’Intérieur, Ariel Henri, d’un représentant de la Primature et d’un représentant de la présidence.

Rotchild François Junior a, par ailleurs, annoncé que les nouveaux prix seront effectifs à la pompe vendredi prochain en vue de calibrer les prix des carburants dans toutes les pompes du pays. Le ministre de la Communication a fait savoir que l’État haïtien va perdre beaucoup d’argent avec cette nouvelle réduction de l’essence à la pompe. Pour cela, il a annoncé que le gouvernement entend rationnaliser ses dépenses pour compenser le manque à gagner.

Pour le porte-parole du secteur transport terrestre haïtien, Jacques Anderson Desroches, la grève est levée provisoirement et les syndicalistes vont continuer à négocier avec le gouvernement. « Nous allons poursuivre les négociations jusqu’à ce qu’on obtienne gain de cause », a-t-il dit.

De son côté, le président de l'Association des chauffeurs d’Haïti, Changeux Mehu, croit qu’il est important de revenir avec la commission pour la modernisation des transports en commun en vue de mieux contrôler ce secteur souvent laissé à l’État haïtien. « Nous allons demander, dans le cadre des négociations, la formation de cette commission qui va nous permettre d’avoir un meilleur contrôle sur les différentes variations que connaitra le prix de l’essence.»

Vendredi dernier, le ministre de l'Économie et des Finances, Wilson Laleau, avait déjà annoncé une baisse des prix de produits pétroliers. La gazoline était passée de 215 à 200 gourdes, le diesel de 177 à 167 gourdes et le kérosène de 171 à 161 gourdes.

In : Economie 



a
eXTReMe Tracker

Make a free website with Yola