Messieurs et dame les perdants, acceptez s'il vous plait votre défaite, la crise politique doit finir!

Posted by hougansydney.com on Tuesday, November 29, 2016 Under: Crise Politique


La publication hier soir des résultats de l'élection présidentielle du 20 novembre montrant que Jovenel Moise a été élu président d'Haïti avec plus de 55% des voix, ne semble pas encore avoir mis fin à la crise politique en Haïti, comme les candidats qui sont arrivés en deuxième, troisième et quatrième, ont déjà rejeté les résultats préliminaires et ont tous annoncé qu'ils vont officiellement contester les résultats, en dépit de la large marge par laquelle Jovenel Moise a remporté la présidence. En fait, le président-élu Jovenel Moise a reçu plus de voix que tous les trois autres candidats combinés.

Jude Celestin du parti Lapeh qui a reçu 19,52% des voix a déclaré sur l'air de Radio Magic 9, qu'il va contester les résultats officiellement.

Moise Jean Charles, troisième avec 11,04% des voix, a déclaré qu'il était "impossible pour un candidat de gagner au premier tour". Et Maryse Narcise des Fanmi Lavalas, dont les partisans ont commencé à protester quelques jours avant les résultats des élections, a déclaré que le peuple haïtien vient d'éprouver un «coup électoral» et a appelé ses partisans à protester.

Dans le camp de Jovenel c'était la fête, rejoint par l'ancien président Michel Martelly, qui a choisi le président élu Jovenel Moise pour représenter son parti à l'élection présidentielle initialement commencé en octobre 2015, mais a été annulé après des allégations de fraude.



Devrions nous nous attendre au même fiasco politique de 2015? Le peuple haïtien devrait-il permettre aux politiciens de déstabiliser d'avantage le pays en refusant d'accepter les résultats de l'élection?  

Désolé, madame et messieurs des partis perdants, mais c'est fini et vous devez accepter les nouvelles r
éalités du pays. Le 7 février 2017, Jovenel Moise sera assermenté comme président d'Haiti, et il n'y aura pas une autre election dans l'essaie d'obtenir de nouveaux résultats. Plus vite vous faites, mieux ce serait pour le pays. Au lieu d'appeler vos partisans dans les rues et de protester, promettez plutôt votre solidarité avec le président-élu Jovenel Moise pour travailler ensemble pour l'amélioration du pays.

Personnellement j'aurais préféré que Jude Celestin soit président, mais il n'a pas remport
é le scrutin. Jovenel Moise sera mon président et celui des millions d'autres qui n'ont pas votés pour lui, pendant les cinq prochaines années. Le moins que nous pouvons faire est de lui souhaiter le succès, parce que s'il réussit en tant que président, c'est Haïti qui réussira.

In : Crise Politique 



a
eXTReMe Tracker