Manifestations en Haïti pour accueillir l'arrivée du Conseil de sécurité de l'ONU et de rejeter sa nouvelle mission dans le pays; MINUSJUSTH

Posted by hougansydney.com on Saturday, June 24, 2017 Under: Justice
The UN does not have the sympathies of Haitians.

L'arrivée du Conseil de sécurité des Nations Unies en Haïti jeudi pour discuter de la transition de la Mission actuelle de stabilisation des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH) vers la Mission d'appui à la justice (MINUSJUSTH) a déclenché une série de manifestations de masse à travers le pays.

Des milliers de personnes se sont rassemblées devant le siège des Nations Unies au centre-ville de Port-au-Prince, alors que le président Jovenel Moise a rencontré la délégation du Conseil de sécurité.


La présence des troupes des Nations Unies en Haïti depuis 2004 reste une question très controversée pour le moins, d'autant plus qu'il a été révélé que les soldats de la paix des Nations Unies infectés du Népal étaient responsables de l'introduction d'une épidémie mortelle de choléra en Haïti en 2010 qui a coûté la vie à plus de 10 000 personnes et rendu malade 800 000 de plus. Des centaines de casques bleus, notamment du Sri Lanka, ont également été accusés d'avoir abusé sexuellement des centaines d'enfants en Haïti.


"Le choléra nous a condamnés, nous a ruiné et continue de tuer les gens ici", a déclaré l'un des participants à une manifestation qui a eu lieu à l'extérieur du siège principal de la Minustah à Port-au-Prince.

Pour Sandro Joseph, un étudiant en droit à l'Université d'Etat, s'il doit y avoir une nouvelle mission de l'ONU en Haïti "devrait être pour enquêter sur les crimes commis par des soldats de l'ONU ou d'indemniser les victimes du choléra".

En décembre dernier, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki moon, après six ans de déni de tout acte erroné, alors qu'il s'excusa au nom de l'organisation pour les abus sexuels commis par la paix et le rôle du corps mondial dans l'épidémie de choléra , a promis 400 millions de dollars pour compenser les victimes du choléra et pour financer l'infrastructure de l'eau potable d'Haïti. Cependant, jusqu'à maintenant, seulement un peu plus de 2 millions de dollars ont été soulevés, alors que des pays comme les États-Unis et d'autres continuent de retirer leur engagement envers le Fonds de choléra de l'ONU pour Haïti.

Les Nations Unies a recueilli moins de 1% des 400 millions de dollars de fonds pour le choléra en Haïti


Pour sa part, le représentant de la Bolivie auprès du Conseil de sécurité a déclaré que l'entité reconnaissait l'existence du problème et a réitéré l'engagement de l'organisation de trouver une solution.

In : Justice 



   A LIRE AUSSI 

a
eXTReMe Tracker