Malgré l'inversion de la hausse des prix du carburant, les manifestations se poursuivent en Haïti après trois jours de violence

Posted by AP on Monday, July 9, 2018 Under: Nationale


Les manifestants ont affronté la police lundi dans la capitale haïtienne alors qu'une grève générale a maintenu la plupart des gens à la maison à travers le pays dans un quatrième jour d'agitation provoquée par un plan gouvernemental maintenant annulé pour augmenter le prix du carburant dans la nation appauvrie.

Des manifestants liés à diverses factions de l'opposition ont marché sur le bâtiment du parlement mais ont été refoulés par la police. Les manifestants ont également mis le feu à un bureau des impôts dans le quartier Tabarre de la capitale et ont installé des barricades de pneus enflammés et de débris autour de Port-au-Prince.

Mais une grande partie de la ville et du pays a fermé ses portes car la plupart des entreprises sont restées fermées à cause des protestations et des pillages et d'une grève générale qui a stoppé les minibus et taxis dont dépendent la plupart des Haïtiens pour aller au travail et à l'école.

Le secrétaire à la Sécurité publique Ronsard Saint Cyr et les dirigeants de la Chambre des Députés et du Sénat ont appelé à la fin des manifestations et à la grève générale.

Les protestations ont éclaté vendredi quelques heures avant que le prix de carburant fixé par le gouvernement devait augmenter jusqu'à 50 pour cent, une partie d'un plan approuvé par le Fonds monétaire international pour moderniser l'économie.

Le gouvernement haïtien a annulé l'augmentation au milieu des manifestations qui ont fait plusieurs morts et incité les compagnies aériennes à annuler les vols vers le pays appauvri.

Les vols ont repris, mais les barrages routiers et les manifestations ont rendu difficile l'accès à l'aéroport.

In : Nationale 



a
eXTReMe Tracker