Le Senat Uruguay vote pour réduire leurs soldats en Haiti de 60 %

Posted by hougansydney.com on Friday, January 9, 2015 Under: Securité




Lundi, le Parlement uruguayen a pris un vote pour déterminer le depart de ses troupes en Haïti dans le cadre de la mission de maintien de la paix des Nations Unies, connue sous son acronyme français MINUSTAH.
Après le vote très attendu, a l'unaminité la Chambre du Senat uruguayenne a voté sur les nouvelles mesures élaborées pour réduire et finalement quitter Haïti; le parlement a annoncé que l'Uruguay va ses troupes en Haïti jusqu'en Février 2015, tout en retirant 60% de son effectif pendant le reste de l'année.

En ce moment il y a 605 soldats uruguayens de la MINUSTAH, dans le cadre du nouveau plan, ce nombre sera réduit à 250.

L'Uruguay est le dernier pays à adopter des mesures pour se retirer de la mission de maintien de la paix des Nations Unies opérant en Haïti depuis Février 2004, après le renversement de Jean-Bertrand Aristide.
Beaucoup des pays qui contribuent des soldats à la mission ont pris des décisions pour réduire et finalement se retirer complètement d'Haïti; supports pour cette missionde maintien de la paix sont extrêmement faibles, et pas seulement en Haïti, mais dans d'autres pays d'Amérique latine, comme l'Argentine, le Brésil, le Chili et d'autres, où les populations demandent leur propre gouvernement de quitter, parce qu'ils disent qu'Haïti n'est pas un pays en guerre, ni avec lui-même, ni une nation étrangère.
"Haïti n'a pas besoin d'une force de maintien de paix, ce qu' Haïti a toujours eu besoin suite au éisme a été une armée d'ingénieurs pour aider avec le processus de reconstruction."

Le gouvernement d'Haïti, en anticipant un éventuel retrait des troupes de l'ONU, a augmenté la police haïtienne pour combler l'écart, avec des plans pour augmenter la force à près de 20.000 agents d'ici 2015, d'un peu plus de 11.000 actuellement.

In : Securité 



a
eXTReMe Tracker