Image result for Guy Phillipe

Le Sénateur-
élu haïtien Guy Phillipe, qui pèse un mandat d'arrêt de la Drug Enforcement Administration (DEA) des États-Unis, a été arrêté aujourd'hui par des agents de la Police nationale haïtienne alors qu'il quittait une station de radio dans la région de Petionville, dans la capitale.

Les policiers qui l'ont arrêté ne donnent pas de détails sur l'opération qui a surpris l'ancien chef militaire.

Phillipe, ex-colonel de l'armée démantelée et devenu chef de la police du pays, était accompagné de son personnel de sécurité lorsqu'il fut fait prisonnier.


Elu sénateur dans les élections de 20 novembre, Phillipe a conduit la rébellion armée qui a renversé alors président haïtien Jean Bertrand Aristide en 2004.

Phillipe n'a pas réussi à comparaître aux élections de 2006 et l'année suivante, la DEA a tenté de le détenir en Haïti pour trafic international de drogue. Malgré le mandat qui existe depuis plus d'une décennie, Guy Phillipe a fait de nombreuses apparitions publiques et s'est déplacé librement dans tout le pays, principalement dans le département de la Grande Anse, dont il a obtenu le siège au Sénat.


L'arrestation de l'ancien chef de la police est de nature à compliquer le climat politique déjà fragile en Haïti, car Guy a couru sous la bannière du Parti Haitien Tet Kale Party (PHTK) le même parti que le nouveau président élu Jovenel Moise.

Phillipe a toujours nié les accusations qui l'ont lié au trafic de drogue et a souvent été entendu dire qu "il n'était pas un homme riche."