Le Sénat haïtien, pour la troisième fois, tentera de voter sur le rapport de corruption de PetroCaribe

Posted by hougansydney.com on Tuesday, January 30, 2018 Under: Nationale
Related image

Une séance sénatoriale devrait avoir lieu mardi 30 janvier 2018 pour examiner le rapport sur la corruption dénommé "PetroCaribe", rédigé par la commission éthique du Sénat à la fin de l'année dernière, qui a recommandé des poursuites contre plus de 15 personnalités, dont deux anciens premiers ministres : Jean Max Bellerive et Laurent Lamothe.

Ce sera la troisième tentative de vote formel du rapport contentieux depuis le premier le 14 novembre, qui a ensuite été reporté au 28 novembre.

Le rapport de PetroCaribe Corruption reste l'un des sujets les plus sensibles concernant l'administration du président haïtien, car la plupart des accusés dans le rapport accablant de 686 pages sont des hauts fonctionnaires du cabinet du président Jovenel Moise ou d'anciens fonctionnaires du gouvernement Michel Martelly; ce dernier a choisi Moise comme successeur.


Le président Jovenel Moise, qui veut faire de la lutte contre la corruption la marque de son administration, continue de faire pression sur les législateurs de son propre parti (PHTK), qui est majoritaire au sénat, pour voter contre le rapport. Le président n'a également pris aucune mesure contre son chef d'état-major, Wilson Laleau, ni contre le secrétaire de la présidence, tous deux accusés de détournement de fonds.
 
L'incapacité du Sénat à prendre des mesures contre les accusés dans ce que le rapport appelle une "fraude d'Etat à grande échelle", est directement due aux efforts personnels du Président Jovenel Moise, comme il l'a lui-même admis lors de son discours devant la communauté haïtienne à Paris, en marge du One Planet Summit, "Mais grâce à Dieu, j'ai des gens partout, j'ai des gens dans le système, nous avons trouvé un moyen de faire trainer les choses." se référant à ce rapport que le président a qualifié de "politiquement motivé" et de "chasse aux sorcières".

Président Jovenel Moise a-t-il demandé à 19 sénateurs de voter contre le rapport Petrocaribe lors d'une réunion secrète?


Le Sénat, depuis les deux dernières tentatives, a un nouveau chef à sa tête. Joseph Lambert a été élu président, en remplacement de Youri Latortue, l'un des co-auteurs du rapport infâme. Joseph Lambert, qui a reçu le soutien écrasant du PHTK, est l'une des figures les plus corrompues et les plus influentes de la politique haïtienne. Il a été répertorié en 2006 par le gouvernement américain pour trafic de drogue, comme l'a révélé un lot de documents publiés par Wikileaks en 2008.

WIKILEAKS: Joseph Lambert, élu Président du Sénat Haïtien hier, en 2006 était sur une liste américaine pour traffic de drogues

 

Petrocaribe est le nom du programme de prêt lancé en 2006 par Hugo Chavez au profit de plusieurs pays d'Amérique latine et des Caraïbes qui achètent des produits pétroliers au Venezuela. La commission de l'éthique du Sénat a conclu que plus de 3 milliards de dollars de ce fonds ont été «mal gérés, gaspillés, volés et détournés».

In : Nationale 



a
eXTReMe Tracker

Make a free website with Yola