Le président Moïse exhorte les juges à soutenir la police dans la lutte contre les crimes

Posted by hougansydney.com avec Metropole on Thursday, December 28, 2017 Under: Justice
Related image

Le président haïtien, Jovenel Moise, ne veut plus accuser les autorités judiciaires de ne pas vouloir en faire plus dans la lutte contre les crimes et la corruption, mais insiste sur la nécessité d'une saine distribution de la justice.


Une semaine après le refus des membres du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) de répondre à son invitation formelle au dialogue, le Président Moïse se montre plus conciliant en encourageant les magistrats à juger et condamner les criminels appréhendés par les forces de l'ordre.

Les magistrats se souviennent encore des déclarations du président lors de son voyage à Paris, où il a confié à la communauté haïtienne qu'il avait été «forcé» de nommer 50 juges qu'il soupçonnait lui-même d'être corrompus.

Cette fois, le président Moïse loue l'importance du pouvoir judiciaire, n'hésitant pas à l'appeler le pouvoir le plus important.

Déplorant la libération de certains auteurs présumés de violence la semaine dernière à Mirebalais, le président Moise a souligné la nécessité de condamner les bandits appréhendés. "La justice élève une nation mais l'injustice est la honte du peuple", a déclaré le président Moise citant un texte de la Bible dans son discours à l'occasion de la création d'une nouvelle unité de police chargée du contrôle de la frontière.

S'il n'y a pas de justice, l'anarchie régnera, prévient M. Moise en disant qu'il a confiance dans le système judiciaire de son pays.

S'il attend une explosion de magistrats, le président Moïse se réjouit du dynamisme des autorités policières. Il soutient que les mesures d'application de la loi doivent être soutenues par le système de justice pour être efficaces.

In : Justice 



a
eXTReMe Tracker

Make a free website with Yola