Le président Jovenel Moise, près des larmes, a promis de reconstruire le marché en fer historique de Port-au-Prince, suite à un incendie dévastateur

Posted by hougansydney.com on Wednesday, February 14, 2018 Under: Nationale
Image may contain: 6 people

Le président haïtien Jovenel Moise, accompagné du Premier ministre Jack Guy Lafontant, s'est rendu tôt mardi 13 février sur les lieux de l'incendie dévastateur qui a ravagé le marché historique en fer à Port-au-Prince, presqu'entièrement détruit, pour constater de première main l'ampleur des dommages et de prêter son épaule et tout le soutien de son gouvernement aux centaines de marchands inconsolables qui ont perdu tous leurs moyens de subsistance dans cette terrible catastrophe.
Aux centaines de commerçants présents, le président Moise, manifestement navré par l'événement, a promis qu'à partir du 28 février, il y aura une liste de tous les commerçants concernés établis par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités territoriales, pour leur fournir du soutien chaque mois jusqu'à ce que le marché public soit complètement reconstruit.

Alors que le président attend toujours la conclusion finale d'une enquête lancée immédiatement par la police, le président a déclaré qu'il comprenait "la douleur des mères, des pères, de la plupart des endettés, des gens qui empruntent aux banques, ces gens maintenant ont de grands problèmes ", s'inquiète le président qui a dit qu'il comprenait toutes ces peines. Le président implore les banques d'être patients avec ces marchands qui commencent à reconstruire leur vie.

L'ancien Chef de la Police, Mario Andrésol soupçonne un acte criminel dans l'incendie du Marché en Fer


"En  même temps, je demande au ministre de la Justice, la police, le DCPJ .. que toutes les mesures soient prises pour une enquête afin de trouver l'auteur cet acte malhonnête. Si c'est un accident, qu'il en soit ainsi ... J'assumerai la responsabilité et prendra la charge. Mais si c'est quelqu'un qui est contre notre passion de changer le pays, de changer les mentalités, de construire des vies humaines, nous ne pouvons pas accepter cela "montrant du doigt la dévastation derrière lui. "Ceci c'est la destruction de la vie et l'avenir des enfants, c'est la destruction des familles, c'est la destruction de l'espoir", a déclaré le président à deux doigts des larmes.

In : Nationale 



a
eXTReMe Tracker