Le président haïtien, Jovenel Moise, a tenu une grande conférence de presse à l'occasion de l'anniversaire de sa première année au pouvoir

Posted by hougansydney.com on Wednesday, February 7, 2018 Under: Nationale


Le président Jovenel Moise a tenu une longue conférence de presse le mardi 6 février 2018; la veille du premier anniversaire de sa présidence de 5 ans.

Le président a souligné certaines des réalisations de son administration tout en faisant de nombreuses promesses pour son temps restant au pouvoir. Le président Jovenel Moise a également profité de l'occasion pour répondre aux nombreuses questions des journalistes invités; questions qui ont touché un large éventail de sujets. Des cartes d'identité, l'économie, la migration vers les allégations de blanchiment d'argent qui ont été faites contre le président avant d'entrer en fonction ainsi que la publication du rapport de corruption de PetroCaribe, bloqué au Sénat.

Des centaines de milliers de nos compatriotes en Haïti et dans le monde manquent de documents d'identification de forme, cette question touche principalement les Haïtiens des zones rurales et ceux qui ont émigré en République dominicaine. "Le pays sera bientôt équipé d'un nouveau système d'identification, qui consistera en une carte à puce ". Promis le président qui a l'intention de fournir à chaque citoyen une pièce d'identité au moment où il quitte ses fonctions.

"Chaque département géographique aura 100 kilomètres de route par an", a annoncé le président derrière un podium avec une grande collection de photos du travail de son initiative Kravan Chanjman en arrière-plan. «Chaque direction départementale du TPTC recevra des équipements lourds de travaux publics et ils seront mis en compétition. Les hôtels de ville seront en concurrence les uns avec les autres. " A encouragé le président.

Selon le président Jovenel Moise, il y aura bientôt une gestion moderne de l'assainissement et de la collecte des déchets dans chaque municipalité du pays. Quand il s'agit de la déforestation, le président veut que l'on sache que le ministère de l'Environnement est en train d'élaborer un plan pour construire 14 méga-pépinières dans tout le pays et que les paysans seront payés pour planter des arbres.

L'État haïtien construira des salles de classe pour les enfants d'âge préscolaire. Jusqu'à présent, toutes les écoles maternelles du pays sont privées, selon le président. Le président a l'intention de construire 15 000 salles de classe pour combler le vide.

Sur la question du déficit budgétaire et de la qualité des routes bon marché vantées par le président, "l'Etat mettra ses dirigeants en confiance pour les mettre au travail. L'Etat a le meilleur cadre dans le domaine de la construction routière et cela a permis de réduire drastiquement le coût, a expliqué le président qui a déclaré vouloir tripler le rendement de l'Etat.
La route Cayes-Jérémie a déjà coûté après 9 ans 300 millions de dollars américains. Fait par le privé et l'état. Le Carrefour Joffre-Port-de-Paix de même longueur mais fabriqué par l'Etat haïtien coûtera 30 millions de dollars, a annoncé fièrement le président.

L'Etat haïtien n'a pas encore signé d'accord avec le Fonds monétaire international, s'accorde le président Moise, sans annoncer de calendrier. Le président Moise regrette également que les partenaires internationaux n'aient pas encore déboursé pour Haïti. Le président a récemment été très critique à l'égard de la gestion des fonds de la communauté internationale, qui, selon le président Moise, ne sont pas consacrés aux priorités élaborées par le gouvernement haïtien.

Des centaines de milliers de jeunes haïtiens quittent chaque année Haïti pour l'Amérique latine, principalement le Chili, le Brésil, le Mexique à la recherche de travail et d'éducation. Les conditions dans lesquelles ces migrants se trouvent dans leur pays d'accueil sont souvent à peine meilleures que celles qu'ils ont laissées en Haïti.

Mourir haïtien au Chili: Le drame de nos compatriotes continue même après la mort


"Que peut-on faire pour que les jeunes ne partent pas et trouvent du travail ici?", A interrogé un journaliste de Tele Guinen, qui souhaitait également en savoir plus sur la lutte du président contre la corruption.

"Pour que les jeunes ne partent pas, nous devons créer de l'espoir et c'est ce que nous voulons faire", a déclaré Jovenel Moise, qui a raté l'occasion d'assurer les jeunes d'Haïti que son administration travaillait dur pour créer du travail et construire plus d'universités.


"La corruption est partout. Nous devons le combattre. Haïti économise plus de 90 millions de dollars par an pour lutter contre la corruption. 27 personnes sont en prison. Il y a une lutte en cours contre la corruption, a déclaré le président, sans mentionner aucun des prisonniers présumés "mais aucune persécution politique, il a expliqué plus loin, en se référant sans le dire clairement, le rapport de corruption Petrocaribe rédigé par la commission sénatoriale de l'éthique qui accuse un certain nombre d'anciens et actuels responsables de gaspillage et de détournement de plus de 2 milliards de dollars des fonds Petrocaribe, destinés à financer des projets sociaux. Le président a rejeté le rapport comme une chasse aux sorcières politique.
"Personne ne sera persécuté pendant mon mandat", a assuré le président, expliquant qu'il appartient à la cour des comptes d'évaluer et de juger la gestion des ministres. "Nous devons prévenir la corruption, lutter contre la corruption, lutter contre un système; la lutte contre la corruption
 est transnational. "

En ce qui concerne les accusations de blanchiment d'argent portées contre Jovenel Moise en tant que président élu par l'agence gouvernementale UCREF, le président continue de soutenir que le compte bancaire en question était en gourdes haïtiennes et non en dollars américains, comme allégué dans le rapport officiel de l'UCREF.

Le président haïtien comme Donald Trump a renvoyé le directeur de l'Agence qui l'enquête pour blanchiment d'argent

 
"J'ai une bonne conscience, j'attends la justice, j'ai un compte gourde dans une banque, aujourd'hui on me dit que j'ai un compte en dollars, j'attends des explications"
, a déclaré le Jovenel Moise sur ses problèmes avec la loi avant d'être élu président.

In : Nationale 



a
eXTReMe Tracker