Le président haïtien dit qu'il lutte contre la corruption alors que son chef de cabinet et son secrétaire sont accusés de détournement de fonds

Posted by hougansydney.com on Monday, November 13, 2017 Under: Corruption
Image result for jovenel moise

Malgré les nombreuses déclarations publiques du président haïtien Jovenel Moise, que son administration lutte contre la corruption à tous les niveaux du gouvernement, deux des plus hauts responsables de son cabinet viennent d'être recommandés la semaine dernière par une commission sénatoriale pour être poursuivie pour nombreux charges de corruption grave.


Wilson Laleau, ancien ministre des Finances, qui est maintenant le chef de cabinet du président; et Yves Germain Joseph, le secrétaire général de la présidence, sont parmi ceux accusés de "détournement ou de gaspillage de fonds publics, confiscation, extorsion, détournement ou dissipation et évasion de fonds publics" dans un rapport accablant de plus de 450 pages, qui a conclu que la gestion des fonds appelés "Petrocaribe" était une "vaste fraude d'Etat". Petrocaribe est le nom du programme de prêt lancé en 2006 par Hugo Chavez au profit de plusieurs pays d'Amérique latine et des Caraïbes qui achètent des produits pétroliers du Venezuela.

Les économies de Petrocaribe sont censées financer des projets sociaux, mais l'utilisation de cet argent a été en grande partie abusive et illégale selon les S
énateurs qui disent qu'ils sont déterminés à tracer un exemple une fois pour toutes. 

Le chef de cabinet du président, Wilson Laleau, s'est déjà retrouvé mêlé dans un scandale de corruption; alors qu'il était Ministre des Finance. Le dossier Panama Papers concernant Haïti qui a été publié le 27 Avril 2016 par le Miami Herald a montré comment le numéro deux du ministère des Finances sous Laleau, Andy Ren
é avait créé plusieurs sociétés offshore secrètes au Panama pour bénéficier personnellement d'une transaction pétrolière entre Haïti et la Trinité-et-Tobago. L'une des compagnies crée par Andy René, Proteus Holdings S.A. aurait reçu le contrat de transporter le pétrole dont Haiti achetait de la Trinité-et-Tobago. Cette compagnie obscure nécessitait l'approbation du ministre des Finances. 

Panama Papers: Les documents liés sur Haïti montrent proches de Martelly et Lamothe; Georges Andy René, Ralph Pereira


Quel genre de quid pro quo a été échangé entre Andy René et Wilson Laleau pour que cette entreprise nouvelle et inconnue reçoive l'un des contrats les plus importants de l'État haïtien 
à l'époque?  

La réponse à cette question ne sera peut-être jamais connue, car une enquête officielle sur les documents de Panama Papers concernant Haïti, lancée par le sénat haïtien, n'avait abouti nul part. 
Ce qui nous donne des raisons de croire que l'enquête sur les fonds Petrocaribe par le sénat haïtien n'aboutira 
à rien non plus. 




In : Corruption 



   A LIRE AUSSI 

a
eXTReMe Tracker