Le Président Haïtien condamne fermement la vente aux enchères de migrants Africains comme esclaves

Posted by hougansydney.com on Wednesday, November 22, 2017 Under: Droits de l'homme
Image may contain: 1 person, smiling, text

Un récent reportage de CNN, accompagné d'une vidéo montrant les ventes de deux migrants africains en tant qu'esclaves pour 400 dollars chacun, lors d'une vente aux enchères dans la Nation nord-africaine de Libye, a indigné beaucoup de dirigeants mondiaux, dont le président haïtien Jovenel Moise qui Lundi à condamner fermement ce que beaucoup considèrent comme un retour à un passé très sombre.

"Nos origines africaines et notre passé de Libérateurs de peuples opprimés nous exhortent à condamner et à agir contre le retour aux chaines qui se fait en Libye. Haïti dénonce de toutes ses forces le racisme et le retour aux pratiques esclavagistes." A déclaré le président Moise dans le post Twitter.

Le président de l'Assemblée générale des Nations-Unis a également déclaré sur Twitter qu'il était "consterné" par les rapports sur les ventes aux enchères d'esclaves, et l'Union africaine a publié une déclaration appelant à la fin immédiate de la pratique "ignoble".

Une manifestation de masse a éclaté devant les ambassades libyennes à Paris et dans les capitales africaines, notamment à Bamako, au Mali et à Conakry, en Guinée, ce week-end et lundi, selon des informations locales. Une manifestation est prévue à Londres plus tard cette semaine.

Beaucoup ont rapidement critiqué la déclaration du président parce qu'Haïti a son propre problème de traite des êtres humains et d'esclavage moderne qui touche principalement les enfants.

Plus de 300.000 enfants en Haïti sont actuellement réduits en esclavage en tant que << Restavèk >>.

Une forme d'esclavage moderne où les enfants domestiques communément connus comme Restavèk; ils sont généralement envoyés vivre avec des membres de la famille plus aisés en échange de petites corvées dans l'espoir d'une vie meilleure, et pour être envoyés à l'école; En réalité cependant, la grande majorité de ces enfants sont toujours soumis à des coups, à des travaux pénibles et à des abus sexuels et mentaux.

In : Droits de l'homme 



   A LIRE AUSSI 

a
eXTReMe Tracker