Image result for jovenel moise

Le président élu d'Haïti, Jovenel Moise, entrera en fonction le 7 février 2017, au milieu d'un scandale de blanchiment d'argent, après que l'Unité Centrale d'Intelligence Financière (UCREF), une institution gouvernementale, a conclu dans un rapport que le  Président entrant avait blanchi de l'argent grâce à un compte personnel qu'il détenait avec sa femme.

Jovenel Moise a catégoriquement nié les allégations et a accusé l'agence gouvernementale de «manoeuvre politique». afin "de dérailler le gouvernement» qui est sur le point de se former.

Le rapport de l'UCREF a cité les opérations financières de Jovenel Moise entre 2007 et 2013 qui ont été jugées suspectes et transmises au bureau du Procureur devant le tribunal civil conformément à l'article 35 de la loi du 11 novembre 2013 sur le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Le rapport a révélé qu'il y avait eu plus de 5 millions de dollars dans des transferts suspects effectués par un compte personnel à la Banque nationale de crédit entre janvier 2012 et avril 2013.

Mose a déclaré que le compte bancaire en question était en gourdes haïtiennes, non en dollars américains, ce qui signifie que sa valeur aurait été d'environ 40 fois inférieure à celle rapportée par l'UCREF.

Les inquiétudes du président élu au sujet du blanchiment de capitaux surviennent quelques jours après qu'un sénateur haïtien élu, Guy Philippe, a été détenu et déporté aux États-Unis où la Drug Enforcement Administration (DEA) a ouvert un processus pour le trafic de drogue et le blanchiment d'argent.


Quatre législateurs le 16 janvier, ont écrit une lettre au président du Sénat, Yourie Latortue pour exhorter l'Assemblée nationale à accorder une attention appropriée au rapport avant l'inauguration du Président. Le rapport est actuellement en cours d'examen par un juge et une décision ne devrait pas être publiée avant l'entrée en fonction de Jovenel Moise.