La République Dominicaine ferme son ambassade et consulats en Haiti

Posted by HPN on Thursday, March 5, 2015 Under: Diplomatie


Dans une correspondance acheminée auprès du chancelier haïtien, Duly Brutus, son homologue dominicain, Andres Navarro, l'a informé de la décision du gouvernement dominicain de fermer les portes de son Ambassade et de ses 5 consulats jusqu'à ce que les autorités haïtiennes fournissent l'assurance d'une protection adéquate, selon les vœux des conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires. 

Dans cette lettre, le chancelier dominicain a fait état d'agressions constantes enregistrées ces derniers jours contre ces dotations diplomatiques, ce qui empêche, dit-il, le fonctionnement normal du travail consulaire. Il a indiqué que devant l'impossibilité d'obtenir la sécurité nécessaire pour le personnel travaillant dans les 5 consulats en Haïti, la chancellerie dominicaine décide de fermer temporairement ses représentations diplomatiques. 

« Nous avons indiqué récemment que le gouvernement avait agi trop timidement dans le dossier des relations avec Haïti, mais nous apprécions la position adoptée aujourd'hui , même si nous aurions dû l'avoir fait avant, parce que nous avons enregistré des faits et des actes contre la dignité et la souveraineté nationale », a réagi le président du Parti révolutionnaire dominicain (PRD), Miguel Vargas après cette décision. 

De son côté, la présidente du Sénat, Cristina Lizardo, a estimé qu'il s'agit d'une mesure opportune, ajoutant que son pays a été très prudent et très patient, mais qu'il ne fallait pas le prendre pour de la faiblesse. 

La décision officielle de Santo-Domingo de fermer les portes de ses représentations diplomatiques en Haïti intervient une semaine après que des individus avaient réussi à tromper la vigilance des organisateurs de la marche qui visait à dénoncer le racisme et les traitements inhumains et dégradants infligés à nos compatriotes en territoire voisin, pour s'en prendre au drapeau dominicain. 

Quelques heures après cet incident, le chancelier dominicain avait décidé de rappeler pour consultation l'ambassadeur en poste à Port-au-Prince, Ruben Sillié Valdez, ainsi que le consul général Ramon de la Rosa, déclarant que la patience a une limite. 

Par ailleurs, le chancelier haïtien, Duly Brutus, affirme avoir déjà demandé à son collègue de la justice et de la sécurité publique, Pierre-Richard Casimir, de mettre en œuvre des mesures visant à renforcer la sécurité devant l'ambassade et les consulats dominicains. Il écarte toute possibilité de confrontation avec la république dominicaine. 

In : Diplomatie 



a
eXTReMe Tracker