La candidature de la première dame Sophia Martelly rejetée

Posted by Miami Herald on Wednesday, May 13, 2015 Under: Elections
image


Les espoirs de la première dame haïtienne Sophia Martelly d'une carrière politique au Sénat d'Haïti peuvent avoir été déçus.

Plusieurs sources, y compris un programme de radio de Port-au-Prince locale, connu pour briser les boules, a déclaré mardi soir que le Bureau national des différends électoraux (BCEN) a rejeté sa candidature.

Richardson Dumel, le porte-parole du Conseil électoral provisoire d'Haïti (CEP), a déclaré au Miami Herald que «la décision n'a pas encore été annoncé."

Martelly a déposé le mois dernier afin de fonctionner pour le Sénat haïtien dans les prochaines élections le 9 août dans l'espoir de représenter le département de l'Ouest, qui comprend Port-au-Prince. Mais sa candidature a été rapidement contestée au motif qu'elle était un citoyen américain, et comme quelqu'un en charge d'un comité gouvernemental chargé de l'administration des fonds d'État, elle manquait le document prouvant qu'elle a correctement dépensé l'argent. Elle a également été accusé de vote dans les élections présidentielles de 2010 en tant que citoyen américain, qui n'a pas été autorisé avant que les modifications à la Constitution reconnaissant la double nationalité ont été publiés.

Malgré l'adoption des amendements et le Palais National qui fuient un document montrant que Martelly avait renoncé à sa citoyenneté américaine, juristes en Haïti ont été en désaccord sur sa qualificationde fonctionner sous les modifications. Certains disent qu'elle fait, tandis que d'autres disent qu'elle aurait dû renoncer à son passeport américain quand elle est devenue un adulte à 18 ans.

Initialement, la candidature de Martelly a été accepté par la commission des élections et elle a reçu le feu vert pour continuer. La décision, cependant, a été portée en appel et le BCEN a été formé pour entendre le litige. Au total, le groupe a été chargé de se prononcer sur 17 litiges portant sur 16 candidats; deux des défis ont été portées contre Martelly.

La décision sur le sort de Martelly est attendu depuis longtemps, mais il avait été soutenu par l'argent, selon Le Nouvelliste d'Haïti. Mardi, le journal a indiqué que chacun des six avocats de la BCEN demandaient un paiement $ 31,538 tandis que chacun des trois juges demandaient $ 25 231 en frais avant de prendre leur décision publique.

Le CEP a finalement réglé le différend en acceptant de verser à chacun des avocats et des juges environ 10.000 dollars americains chacun pour 30 jours de travaux.

Dumel a déclaré un total de 2039 candidats se sont inscrits pour participer aux prochaines élections du Parlement pour 20 sièges au Sénat et l'ensemble de la chambre basse, qui a augmenté de 99 à 118 sièges. Le lundi, Haïti a commencé l'enregistrement de ses élections présidentielles, prévues pour le 25 octobre avec un second tour le 27 décembre, si personne ne gagne le vote.

In : Elections 



a
eXTReMe Tracker

Make a free website with Yola