Image result for world bank board of directors

Le 8 juin 2017, le Conseil d'administration de la Banque mondiale a approuvé une subvention de 20 millions de dollars pour la réhabilitation des routes et des ponts dans le sud d'Haïti et le renforcement de la protection civile en cas de catastrophe. Il s'agit de la première opération approuvée sous l'enveloppe de 100 millions de dollars mobilisée par le mécanisme d'intervention en cas de crise de l'Association internationale de développement (IDA) pour soutenir le processus de reconstruction post-dévastateur de l'ouragan Matthew, selon un communiqué de la Banque mondiale.

Cela s'ajoute aux 49,5 millions de dollars ré-dirigés en octobre 2016, en utilisant les ressources de l'IDA déjà affectées à Haïti. Plus de deux millions d'Haïtiens dans les départements sud, sud-est, Nippes et Grand Anse ont subi les effets de l'ouragan qui a frappé le pays le 4 octobre 2016. Les besoins en reconstruction ont été estimés à 2,2 milliards de dollars ou 25% du PIB.

"Ce financement de la Banque mondiale arrive à un moment important pour la population haïtienne, qui se rétablit lentement de l'ouragan Matthew. Bien que nos ressources nationales soient limitées, cela renforcera l'impact des mesures que nous avons prises pour atténuer les conséquences de l'ouragan" A déclaré le ministre haïtien de l'Économie et des Finances, Jude Alix, Patrick Salomon.

L'ouragan a frappé l'économie haïtienne. Le déficit budgétaire devrait s'accroître considérablement cette année, et la croissance atteindra 1%, explique le grand financier de la République qui a effectué le dépôt la semaine dernière d'un budget rectifié au Parlement.

Le pays, qui a été victime de catastrophes naturelles presque chaque année depuis 1971, a perdu en moyenne 2% de son PIB par an en raison de phénomènes hydro-météorologiques violents.

"Sept mois après la tempête, il y a des signes de progrès, mais ce n'est que le début d'un long processus de reprise", a déclaré Mary Barton Dock, Envoyée spéciale de la Banque mondiale en Haïti. «Ce financement du mécanisme d'intervention en cas de crise de l'IDA contribuera non seulement à la reconstruction de l'infrastructure critique et à la reprise économique, mais aussi au renforcement durable de la résilience du pays face aux chocs climatiques». "Elle a ajouté.