L'Union européenne retirera son financement à Oxfam si le scandale sexuel en Haïti est prouvé

Posted by EuropePress on Monday, February 12, 2018 Under: Nationale
Image result for Oxfak sex scandal in haiti

La Commission européenne (CE) a averti lundi qu'elle était "prête" à retirer son financement à Oxfam si elle ne respectait pas les règles éthiques qu'elle exige des organisations avec lesquelles elle travaille, après avoir appris que plusieurs employés de l'ONG ont payé pour avoir des rapports sexuels avec des prostituées après le tremblement de terre de 2011 en Haïti.

"Nous espérons qu'Oxfam clarifiera pleinement ces allégations avec un maximum de transparence et d'urgence, et nous sommes prêts à revoir et, si nécessaire, retirer le financement de tout partenaire ne répondant pas aux normes éthiques élevées", a déclaré Maja Kocijancic, porte-parole de la communauté presse quotidienne de la CE.

Le Times a révélé la semaine dernière que plusieurs travailleurs d'Oxfam, y compris des cadres et des travailleurs humanitaires, avaient payé pour avoir des relations sexuelles avec des prostituées, un incident qui a conduit l'organisation à licencier quatre hommes et à accepter la démission de trois autres

Comment le directeur d'Oxfam en 2011, a utilisé l'argent donné pour le tremblement de terre pour payer des prostituées mineures en Haïti et organiser des «fêtes sexuelles.»


Kocijancic a rappelé que l'UE "s'attend à ce que ses partenaires soient régis par un code de conduite et des principes éthiques et professionnels stricts". "Nous avons une approche de tolérance zéro vis-à-vis de toute allégation de conduite répréhensible de la part des organisations qui reçoivent notre financement", a déclaré la porte-parole.

Kocijancic a déclaré qu'en 2011, l'année où les événements ont eu lieu selon le Times, Oxfam a reçu 1,7 million d'euros de la CE pour son travail en Haïti, un pays des Caraïbes dévasté par un tremblement de terre au début de 2010.

Bruxelles enquête également, a ajouté la porte-parole, si l'indemnisation reçue par les employés impliqués dans le scandale après leur licenciement était payée avec des fonds européens.

Le gouvernement britannique a annoncé samedi dernier qu'il allait revoir toutes ses collaborations avec cette organisation humanitaire et a menacé hier de retirer les subventions publiques à toutes les ONG qui ne collaborent pas avec les autorités pour éviter les abus sexuels de leurs travailleurs humanitaires.

In : Nationale 



a
eXTReMe Tracker