Image result for kaliko beach haiti

Kaliko Beach Hotel nie toute implication dans des crimes sexuels après que 31 filles, la plupart d'entre elles mineures, recherchées par la police dans un cas de trafic d'êtres humains, aient été retrouvées dans deux chambres de ses propriétés le 5 février.

Dans une note publique, la direction de l'hôtel a déclaré que les filles en question, ont été accompagnées avec des adultes et se sont présentées normalement dans le hall, où tout le monde ont rempli un formulaire selon les procédures de vérification des clients.

Le directeur de l'hôtel, Frantz Parraitre, rejette les rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, disant qu'il avait une connaissance des enlèvements. Frantz confirme également que l'administration hôtelière n'a pas pris de mesures punitives à l'encontre de ses employés, car ils n'ont pas violé les politiques de l'hôtel lors de l'acceuil des filles qui seraient révélées plus tard d'avoir été enlevées pour être vendues comme des esclaves sexuels.

Il y a près de deux semaines, la police haïtienne et l'équipe de swat ont pris d'assaut le Kaliko Beach Hotel dans le nord d'Haïti, après avoir reçu un information que les filles qu'ils recherchaient depuis plus de trois mois étaient enfermées dans les chambres de l'hôtel.

33 filles, dont 20 mineures, entassées dans deux chambres avec 12 adultes, quatre femmes et huit hommes avec ce qui ressemblait à de la marijuana et de la cocaïne ont été trouvés. Un ordinateur portable avec du matériel pornographique enfantin a également été saisi par la police.