Jovenel Moise demande aux autorités américaines de maintenir la pression sur Privert

Posted by hougansydney.com on Wednesday, April 20, 2016 Under: Crise Politique



Au cours d'une visite de deux jours à Washington, DC, Jovenel Moise, le gagnant du premier tour de la pr
ésidentielle du 25 Octobre dernier, a appelé les décideurs américains et les faiseurs d'opinion de maintenir la pression sur le Président par intérim Jocelerme Privert et le Conseil électoral provisoire pour qu'ils respectent l'accord politique signé par toutes les parties le 5 Février; organisent le deuxième tour des élections entre les deux meilleurs joueurs; et, tournez le gouvernement aux autorités nouvellement élues le 14 mai comme prévu par l'accord.

Moise a déclaré: «Nous ne demandons pas de faveurs spéciales, nous voulons juste le peuple haïtien d'avoir la possibilité de voter pour leur prochain président. Le peuple d'Haïti méritent un président élu et un gouvernement, non pas un gouvernement provisoire qui est sélectionnée par l'élite politique traditionnelle et a l'intention de rester indéfiniment au pouvoir ".

Dans les réunions de haut niveau du gouvernement et avec les organismes multilatéraux, Jovenel Moise a discuté de la situation politique et électorale actuelle dans son pays avec des responsables du département d'Etat américain et l'Organisation des États américains.

Moise a également rencontré des dirigeants de l'Institut national démocratique, l'Institut international républicain et le Dialogue interaméricain, tous les groupes de réflexion menant sur les questions hémisphériques à Washington, DC. Il a également pris part à un déjeuner offert à lui par la Fondation du patrimoine, qui a été très bien assisté par les membres du Congrès américain.

Lors de chaque visite Moise a réitéré un message clair et fort à la communauté de Washington. Démocratie en Haïti doit être protégée contre les autorités provisoires non élus qui cherchent à rester au pouvoir indéfiniment. Le candidat à la présidence a noté que les autorités provisoires ont déjà violé l'accord politique qui leur a permis d'assumer ses fonctions par le report du deuxième tour qui devait avoir lieu le Avril 24, 2016 et en ne remettant le pouvoir à un président démocratiquement élu, le 14 mai, tel que mandaté par l'entente.

"Nous devons veiller à ce que tous les Haïtiens se conforment à la constitution et la primauté du droit, et cesse d'en écarter - nous devons protéger la démocratie en Haïti", a déclaré Moise à son public.

Au cours de ces réunions, M. Moise entendit des paroles encourageantes de soutien de responsables gouvernementaux américains de haut niveau, membres du Congrès, pensent les cadres de chars et d'autres participants. Ils ont également partagé leurs préoccupations dans les coulisses, sur la démocratie en Haïti.

M. Moise va retourner en Haïti ce mercredi après-midi pour continuer à plaider pour des élections le plus tôt possible, comme indiqué dans l'accord du 6 Février.

In : Crise Politique 



a
eXTReMe Tracker