Image result for Jocelerme Privert

Le président haïtien Jocelerme Privert a appelé dimanche les acteurs politiques d'Haïti à appliquer le pardon et à parvenir à un consensus pour surmonter la crise politique dans le pays qui a commencé en 2015.

Sa prédication faisait partie du discours prononcé à l'occasion de la commémoration du 213 anniversaire de l'indépendance d'Haïti, dans lequel il a déploré les affrontements récurrents sur deux siècles.

Le Président Privert a déclaré que même après 213 ans d'indépendance, le pays était confronté à une série de défis et de conflits qu'il fallait surmonter depuis sa fondation en 1804.

«Nous ne sommes pas encore en mesure de nourrir notre peuple, d'éduquer nos enfants, de fournir des soins de santé à nos partenaires et de reconstruire l'infrastructure nécessaire au développement du pays», a-t-il rappelé.


Président par intérim d'Haïti depuis le 14 février 2016, Jocelerme Privert remettra bientôt le pouvoir au nouveau président d'Haïti, Jovenel Moise, élu lors de l'élection du 20 novembre dernier. Pas sans inquiétude cependant; Le président intérimaire a avoué que ses préoccupations concernant l'avenir du pays sont grandes.

Cependant, il a dit: «Je sais que la sortie du tunnel de la pauvreté et l'instabilité est à la portée des citoyens qui grandissent dans cette patrie immortelle.

"Ce dont le pays a besoin, c'est de la réconciliation, du consensus et du dialogue pour sortir la société de la routine du sous-développement" et a rappelé "Nous sommes tous Haïti"

Il a insisté pour que, avec humilité, chaque Haïtien puisse apporter sa contribution à la recherche de la solution et a appelé les acteurs politiques et économiques à s'engager dans un véritable dialogue.

Aujourd'hui, je demande au peuple haïtien de s'asseoir ensemble, d'analyser, d'écouter ce qui est bon pour le pays, car 2017 doit être l'année à marcher dans une direction, dit-il.

Pour que la crise se termine, pour surmonter l'instabilité extrême, nous devons être tolérants, a-t-il dit et considéré que nous pouvons avoir des positions différentes mais trouver de bonnes solutions pour le pays.

Privert a déploré que sous son administration des soldats étrangers restent dans son pays et a appelé tous les Haïtiens à agir ensemble pour mettre fin à cette présence dans la patrie.