Quelques semaines après la prise du pouvoir comme chef intérim d'Haïti, Jocelerme Privert le mardi 8 Mars, a annoncé la composition de son gouvernement de 15 membres chargé d'organiser des élections pour sortir le pays de la crise.

Privert a pris ses fonctions le mois dernier après le départ du président Michel Martelly, qui a quitté sans successeur après un vote pour choisir son remplaçant a été reportée par crainte de violence.

Dans son mandat, Privert est dû voir à la fin d'un processus électoral qui a été interrompu en Janvier.

Selon une liste rendue publique mardi matin, le Premier ministre Fritz-Alphonse Jean - économiste et ancien gouverneur de la Banque centrale 1998-2001 - prendra également sur le rôle du ministre de l'intérieur et de la défense nationale.

Jean, qui fait face à une certaine opposition, est due à lui-même et les membres du gouvernement de présenter devant le Parlement cette semaine.

Privert et son nouveau gouvernement ont moins de 90 jours pour organiser un second tour des élections présidentielles, les élections législatives partielles et des élections locales.

Selon un accord signé le 6 Février entre Privert et Martelly, un nouveau dirigeant haïtien élu doit être inauguré le 14 mai.

Haïti est le pays le plus pauvre des Amériques, encore du mal à se remettre sur ses pieds après avoir été entravée par un tremblement de terre dévastateur de 2010 et maintenant plongé dans une crise électorale établie au départ.