Haïti perd près d'1 milliard de gourdes en 5 jours, en raison d'une importante grève dans tous les bureaux de poste et de douanes

Posted by hougansydney.com on Sunday, March 11, 2018 Under: Economie
Related image


La grève persistante dans tous les bureaux de poste et de douane d'Haïti a coûté au Trésor plus de 700 millions de gourdes depuis son lancement lundi, selon le ministre haïtien des Finances, Jude Alix Patrick Salomon, qui prédit également que cela aura un impact négatif sur le budget du gouvernement pour l'exercice financier 2017-2018.

M. Salomon a déclaré que son ministère était encore en négociations avec l'Association des Douanes haïtiennes avant que les dommages ne deviennent "irréparables".

Une grève générale paralyse les bureaux de poste et douane d'Haïti, coûtant au pays près de 200 millions de gourdes par jour


La racine de cette grève est due à M. Salomon lui-même. Le 21 janvier 2017 lors d'une réunion avec des syndicats de travailleurs, il a signé au nom du gouvernement haïtien un accord mutuel qui promet aux travailleurs un statut spécial et une augmentation de salaire. Il a promis que le document serait officiellement publié par le ministère de l'Economie et des Finances dans les 90 jours.

Un an plus tard, le gouvernement n'a toujours pas publié le document et a plutôt engagé de nouvelles négociations. Les grévistes refusent de bouger. Ils ne négocieront pas une négociation précédente. Le ministre de l'Economie et des Finances appelle de chantage les douaniers en grève. Jude Alix Patrick Solomon, qui s'est exprimé vendredi matin sur Radio Magik 9, a déclaré que ce que les douanes exigeaient n'était pas conforme à ce qu'ils avaient signé. Selon lui, les douaniers n'ont aucune raison de paralyser le pays.

Pendant ce temps, les grands fabricants opérant dans le parc industriel s'inquiètent. C'est la partie imprévisible d'Haïti que les investisseurs ont toujours craint. La grande société sud-coréenne de l'habillement Sae-A Trading Co. a été contrainte de fermer ses portes pendant quelques jours car elle ne peut pas expédier des marchandises valant des millions de dollars à l'étranger pour répondre aux demandes.


Le ministre des Finances dit qu'il espère toujours pouvoir conclure une nouvelle entente avec les travailleurs d'ici la fin de semaine afin de pouvoir retourner au travail la semaine prochaine. Pour Michelson Nelson, porte-parole de l'Association des douanes haïtiennes, la seule chose que le gouvernement puisse faire pour trouver une solution à la crise est de publier le document. "Sinon, la grève se poursuivra la semaine prochaine", at-il insisté.

In : Economie 



a
eXTReMe Tracker