Haïti figure parmi 16 pays en grave insécurité alimentaire dans le dernier rapport de l'ONU

Posted by hougansydney.com on Tuesday, January 30, 2018 Under: Economie
Related image

Selon le dernier rapport envoyé au Conseil de sécurité des Nations Unies ce mois-ci par deux agences de cette organisation, Haïti figurait parmi les 16 pays en grave insécurité alimentaire et parmi les huit où plus d'un quart de sa population souffre d'un accès chronique à la nourriture.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont déclaré dans une déclaration conjointe que l'insécurité alimentaire dans les pays embourbés dans les conflits continue de se détériorer, de sorte que l'aide humanitaire est «extrêmement importante».

Le cas le plus inquiétant est celui du Yémen, où 60% de ses habitants (17 millions de personnes) souffrent d'une faim sévère, suivie par le Soudan du Sud, avec 45% de la population (4,8 millions) dans une situation similaire.

La guerre en Syrie a rendue 33% de la population de ce pays de souffrir d'insécurité alimentaire élevée (6,5 millions de personnes), soit le même pourcentage qu'au Liban, avec 1,9 million de personnes affamées en raison du grand nombre de réfugiés syriens.

Trois personnes sur dix souffrent de niveaux critiques de la faim en République centrafricaine (1,1 million de personnes au total), 26% en Ukraine (1,2 million) et 25% en Afghanistan (7,6 millions) En Somalie (3,1 millions d'habitants), en République démocratique du Congo, on estime que la crise alimentaire touche déjà 7,7 millions de personnes (11% de la population).

Au Soudan, le nombre de personnes ayant de graves problèmes d'insécurité alimentaire s'élève à 3,8 millions; en Irak, à 3,2 millions; dans le bassin du lac Tchad (entre le Tchad, le Niger, le Nigéria et le Cameroun), 2,9 millions; au Burundi, 1,8 million; et en Haïti, 1,3 million est affecté principalement en raison de la dévastation des ouragans en 2016, notamment l'ouragan Matthew.

Dans tous ces cas, les causes sous-jacentes sont les conflits et les catastrophes naturelles, qui se sont intensifiées au niveau mondial et ont contribué à l'augmentation de la faim après des années de déclin, selon l'ONU.

En 2016, on estime que 815 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde, dont 489 millions (75%) vivent dans des zones touchées par la violence.

In : Economie 



a
eXTReMe Tracker