Guy Philippe condamné à 9 ans de prison et $1.5 million d'amende

Posted by hougansydney.com on Wednesday, June 21, 2017 Under: Corruption
Image result for Guy Philippe arrives in Florida

Le Sénateur-élu haïtien Guy Phillipe, arrêté en février par la police haïtienne et extradé aux États-Unis pour trafic de drogue et blanchiment d'argent trois jours avant qu'il ne soit officiellement assermenté, a été condamné plus tôt aujourd'hui à neuf ans de prison fédérale pour blanchiment d'argent, après avoir conclu un accord avec les responsables américains de la justice qui l'ont empêché d'être condamné pour le trafic de drogue.

La juge du district fédéral des États-Unis, Cecilia Altonaga, a condamné l'ancien rebelle devenu politiciens à neuf ans d'emprisonnement pour le blanchiment d'argent et lui a infligé une amende de 1,5 million de dollars. Ses avocats ont décrit la peine comme un bon accord pour son client, qui pouvait peut être été condamné à la peine de mort s'il avait été jugé.


"Le gouvernement a détendu sa position en rejetant les accusations les plus graves", a déclaré Alan Ross, l'avocat de Phillipe. «Nous avons détendu notre position en renonçant à nos démarches avant le procès, en acceptant la culpabilité devant le tribunal».

L'avocat de Phillipe confirme que l'accord ne lui a pas demandé de coopérer avec les enquêtes sur d'autres responsables haïtiens, contrairement à ce qui est largement signalé en Haïti.

"Je sais qu'il y a des gens en Haïti qui aiment spéculer et en Haïti il ​​y a des politiciens qui aiment spéculer", a déclaré l'avocat co-défense Bozanic. "Mais je peux dire à tous ces politiciens que M. Philippe ne coopère pas, il ne trahit personne, il n'est pas un coup de fouet".


En avril, Philippe a admis au tribunal qu'il a accepté entre 1,5 et 3,5 millions de dollars entre 1999 et 2003, alors qu'il était commandant de la police dans la ville de Cap-Haitien. Les procureurs disent que le détenu de 49 ans et d'autres policiers ont accepté de l'argent en échange de l'avancement pacifique des expéditions de cocaïne en Haïti. Ces cargaisons viendraient de la Colombie et d'autres pays à Miami et à d'autres parties.

En 2004, Philippe a mené un soulèvement qui a évincé le président Jean-Bertrand Aristide. En 2005, il a été accusé de drogue aux États-Unis, ainsi que d'autres, mais a échappé à la capture depuis plus d'une décennie, y compris au moins 10 tentatives d'arrestation en Haïti impliquant des opérations militaires et une poursuite sur le terrain.

In : Corruption 



   A LIRE AUSSI 

a
eXTReMe Tracker