Forte participation dans les démonstrations pro-gouvernementales en Haïti

Posted by hougansydney.com on Sunday, January 31, 2016 Under: Elections






Des milliers de partisans du président sortant Michel Martelly en Haïti ont été descendus dans les rues de la capitale, réclamant des élections rapides pour mettre fin à une crise du pouvoir dans ce pays des Caraïbes.
 
La dernière manifestation est venu ce samedi avec des manifestants exigeant une nouvelle date pour l'élection présidentielle de ruissellement. La plupart des manifestants portaient des vêtements roses, la couleur symbolique du parti politique du président.

Martelly est due à quitter ses fonctions le 7 février mais n'a pas de remplacement élus et dit qu'il ne partira pas sans un chemin clair à la succession.  

"Je ne pouvais pas, en tant que président, se réveiller le 7 février et le départ tout en laissant le pays dans une situation incertaine. L'incertitude, non! Consensus, oui! Dialogue, oui!" Martelly a déclaré aux journalistes.        
Mais ses déclarations ont été rapidement critiqué par l'opposition, appelant les remarques du président incendiaire.

Même si les manifestations de l'opposition a recueilli plus de soutien, un certain nombre de personnes qui prennent les rues à l'appui du président semble être en croissance.

La presse haïtienne a fait l'objet de vives critiques des partisans du président, lui reprochant d'une information asymétrique sur les manifestations qui ont lieu. Jeannot, 33 a dit que "c'est seulement la violence et le chaos qui obtiennent l'attention de la presse, pas les        manifestations pacifiques éxigeant la tenue des éléctions."

Haïti était due à choisir le remplaçant de Martelly dimanche dernier, mais le vote de ruissellement a été reportée sine die après candidat de l'opposition Jude Célestin a refusé de participer sur la fraude présumée qui a suscité des protestations et des violences anti-gouvernementales.


L'opposition veut un gouvernement provisoire à court terme de prendre le contrôle après le 7 février pour organiser l'élection. Certains partisans du gouvernement disent Martelly peut rester en poste pour quelques mois et remettre la présidence à un remplacement élu.

"Nous voulons une date pour le second tour des élections, nous ne voulons pas un gouvernement de transition", a déclaré un manifestant Jacques Saint-Fleur, 27.

L'Organisation des États américains a accepté d'envoyer une mission spéciale en Haïti pour aider à trouver une solution à l'impasse politique.

In : Elections 



a
eXTReMe Tracker

Make a free website with Yola